Quand j’ai mentionné que je changeais de contraception sur les réseaux sociaux, beaucoup de personnes ont eu l’air très intéressées par mon témoignage sur le stérilet cuivre. Je me suis donc dit qu’il fallait que je vous rédige un article complet sur le sujet !

Dans cet article, j’ai donc choisi de tout vous dire concernant ce contraceptif naturel, comme son action, ses effets secondaires ou encore son efficacité. Mais également concernant mon expérience globale, de ma prise de rendez-vous à mon quotidien (enfin surtout mes règles) des mois après la pose du DIU au cuivre.

Tout sur le stérilet en cuivre

Le dispositif intra-utérin (DIU au cuivre) que l’on appelle couramment stérilet en cuivre est un moyen de contraception naturel. En plastique et en forme de T de 3 à 4 cm, le stérilet possède une tige recouverte d’un fil de cuivre et se termine par un fil en nylon qui dépasse de l’utérus.

Pendant longtemps, les professionnel.les de santé ont propagé une fausse idée selon laquelle une personne n’ayant jamais eu d’enfants ne pouvait pas utiliser un stérilet. Il est vrai qu’une personne jeune ou nullipare a généralement un utérus plus étroit. Mais il existe plusieurs tailles de stérilets dont la version « short » qui est parfaitement adaptée à ce type de morphologie.

➔ Il coûte une trentaine d’euros et est pris en charge à 65% par l’assurance maladie (à 100% pour les moins de 25 ans). Vous pouvez vous faire poser un DIU cuivre par votre gynéco, une sage-femme ou votre médecin généraliste.

Son action ?

Loin de rendre stérile, le DIU cuivre est totalement réversible. Il va empêcher la fertilité sur une période donnée (de 4 à 10 ans selon les modèles) jusqu’à ce qu’il soit retiré. Le cuivre va réduire la mobilité et la viabilité des spermatozoïdes pour les empêcher de féconder l’ovule. Il va également créer une inflammation de l’endomètre (muqueuse utérine), de sorte que l’embryon ne puisse ni s’implanter ni se fixer.

➔ Le stérilet au cuivre ne protège pas contre les infections sexuellement transmissibles (IST).

Son efficacité ?

Le stérilet en cuivre est efficace à plus de 99% et dès qu’il est mis en place ! C’est d’ailleurs pour cela qu’il peut être substitué à la pilule du lendemain pour empêcher une grossesse non désirée (dans ce cas il faut le mettre dans les 5 jours après le rapport).

Plus le stérilet a une teneur en cuivre importante, plus la contraception est efficace (les DIU actuels contiennent généralement entre 375 et 380 mm² de cuivre).

On ne sait pas exactement au bout de combien de temps la fertilité revient lorsqu’on retire le stérilet au cuivre. Une étude parle d’un délai moyen de 3 mois. Si vous ne souhaitez pas planifier une grossesse, il est donc conseillé d’opter pour un autre moyen de contraception dès le retrait du stérilet.

Avantages du stérilet au cuivre

  • efficacité de plus de 99%
  • sans contraintes d’utilisation au quotidien
  • durée d’utilisation de 4 à 10 ans
  • sans hormones de synthèse
  • aucune influence sur notre cycle (l’ovulation n’est pas bloquée et on a bien de vraies règles et pas des saignements artificiels)
  • réversibilité totale
  • prix abordable
  • peut être utilisé comme contraception d’urgence
  • convient aux personnes allaitantes
  • aucune conséquence sur la fertilité après le retrait

Effets secondaires possibles du stérilet en cuivre

  • douleurs et saignements lors de la pose
  • règles plus abondantes
  • règles plus longues
  • règles douloureuses
  • spotting (petits saignements en dehors des règles)
  • risque (faible) d’expulsion spontanée
  • risque (faible) de perforation de l’utérus
  • risque (très faible) d’infection pelvienne
  • risque (très faible) de kystes aux ovaires
  • risque (très faible) de grossesse extra-utérine

Les contre-indications

  • intolérance au cuivre
  • médication anti-inflammatoire prolongée
  • infection génitale haute
  • malformation de l’utérus ou fibrome
  • cancer de l’utérus ou du col de l’utérus
  • IST de moins de 3 mois ou risque accru
  • tuberculose génitale
  • grossesse en cours ou suspicion de grossesse
  • saignements vaginaux inexpliqués 

Stérilet et cup, mauvais combo ?

Il est tout à fait possible d’utiliser une coupe menstruelle quand on a un stérilet au cuivre. Cependant, il est conseillé d’éviter la cup tout de suite après la pose. Il faut généralement attendre 2 mois afin de s’assurer que le stérilet est bien en place. Ensuite il suffit simplement de faire très attention lors du retrait de la cup (en gros on tire pas dessus). Si vous préférez ne pas prendre de risque, vous pouvez opter pour une autre protection menstruelle zéro déchet.

iconecoeurComparatif des protections menstruelles lavables
DIU cuivre avantages

Pourquoi j’ai choisi le stérilet en cuivre ?

Après des années de prise de la pilule hormonale, j’ai eu envie de retrouver un cycle plus naturel et j’ai donc décidé d’arrêter cette contraception en 2019. Ce que je vais dire va vraiment faire cliché (« bla bla féminin sacré ») et ce n’est pas le but, mais c’est une réalité. Depuis que j’ai arrêté la pilule, j’ai réussi à me reconnecter à mon corps ! Je ressens parfaitement les changements dans mon cycle, que ce soit les règles, l’ovulation, ou encore le SPM (même si ça on kiffe moins). J’ai appris à décrypter certains signes auxquels je ne faisais pas du tout attention avant et je trouve ça génial de réussir à connaître le fonctionnement de son corps aussi bien.

Il n’y a qu’une seule chose que je n’avais pas tellement prévue, c’était la grossesse ! Pendant 1 an, nous avons fonctionné avec deux méthodes contraceptives (préservatif + retrait), et moi qui étais persuadée d’être stérile (inconsciemment lié à mon non désir d’enfant), il a fallu que je me rende à l’évidence quand je suis tombée enceinte à l’été 2020. Une fois l’interruption volontaire de grossesse faite, je me suis sentie totalement soulagée et je pensais que tout ça était derrière moi. Mais l’anxiété a pointé le bout de son nez, et c’est en consultant une psy que j’ai finalement compris que tomber enceinte m’avait traumatisé.

iconecoeurMon témoignage sur l’IVG

Chaque mois, j’avais l’impression d’avoir des symptômes d’une nouvelle grossesse. Je me suis même mise à checker presque tous les jours les éventuels signaux que je croyais reconnaître pour finalement comprendre que mon angoisse ne passerait pas toute seule. Après un long travail avec ma psy, j’ai réussi peu à peu à vaincre cette anxiété. Mais, je ne vais pas vous mentir, la peur d’être à nouveau enceinte était tout de même toujours présente.

Cette peur ajoutée au fait qu’on en avait marre des préservatifs nous ont donc mené à choisir une contraception plus fiable. Mon chéri était super partant pour la contraception masculine, mais pour plusieurs raisons les essais n’ont malheureusement pas été concluant. Pendant ce temps-là, je sentais que mon anxiété regagnait du terrain et qu’elle avait beaucoup de répercussions sur ma libido (même si la vulvodynie n’y est pas non plus pour rien). J’ai donc choisi de reprendre la charge contraceptive de notre couple en 2021 en passant au stérilet en cuivre.

iconecoeurTout sur la charge contraceptive
stérilet-en-cuivre-contraceptif

Comment je suis passée au stérilet en cuivre

Le rendez-vous pour la prescription

Le 29 septembre 2021 a donc eu lieu mon premier rendez-vous avec la sage-femme pour la prescription du stérilet.

Pendant cette consultation, tout m’a été très clairement expliqué. J’ai compris que j’étais une bonne candidate pour le DIU cuivre car mes règles ne sont ni abondantes ni trop douloureuses. Et qu’il était impossible de savoir à l’avance si tout aller bien se passer pendant la pose car la douleur est propre à chaque personne.

Pour mettre toutes les chances de son côté, le mieux est de mettre le stérilet quand on a ses règles, car c’est à ce moment-là que l’utérus est le plus dilaté, ce qui facilite la pose. Elle m’a aussi conseillé de prendre un doliprane avant le rendez-vous.

En plus du stérilet, un prélèvement vaginal est prescrit lors de cette première consultation pour le test de chlamydia. Si celui-ci est positif, pas de pose, il faut d’abord évidemment traiter l’IST.

Préparer au mieux le rendez-vous

  • prendre rendez-vous tôt le matin, comme ça vous ne stresserez pas toute la journée en attendant le rendez-vous (#teamanxiété).
  • vous relaxer de toutes les manières possibles avant le rendez-vous : des huiles essentielles, un bon bain chaud, de la méditation, etc.
  • mettre des vêtements confortables comme un pantalon de jogging, une jupe ou une robe ample.
  • prendre un foulard, un paréo, quelque chose pour vous couvrir pendant la pose si vous souhaitez préserver votre intimité ou simplement pour ne pas avoir trop froid. Ma sage-femme est très bienveillante donc elle met toujours un papier sur moi pendant l’examen. Sachez qu’il existe aussi des culottes spécialement conçues pour les rendez-vous gynéco (la culotte Imagyne by Gynove) pour ne pas avoir à se déshabiller.
  • prendre avec vous tout le nécessaire contre les douleurs menstruelles, que ce soit des astuces naturelles ou non.
  • vous faire accompagner ou prévoir un taxi pour rentrer chez vous car vous pouvez ne pas vous sentir au top après la pose.
  • penser à utiliser une protection menstruelle externe (serviette ou culotte de règles) pour que ce soit plus facile à enlever et remettre.
speculum

La pose du stérilet, étape par étape

  1. Je commence par m’installer sur la table en position habituelle, c’est-à-dire en décubitus dorsal (sur le dos, les fesses au bord de la table, les jambes pliées avec les genoux bien relâchés sur les côtés). Pour mon confort, ma sage-femme avait prévu un gros coussin (coussin de grossesse) et un papier pour me couvrir.

  2. Après m’avoir expliqué ce qu’elle allait faire, elle commence par insérer le spéculum. Ce n’est pas très agréable mais ça ne fait pas mal. Si vous avez l’habitude de faire un frottis, alors vous voyez de quoi je parle.

  3. Elle vient ensuite désinfecter la muqueuse utérine à l’aide d’une tige avec au bout un morceau de coton. Pour le coup, on ne sent absolument rien à cette étape.

  4. Le moment fatidique arrive, j’essaye donc de me détendre en me concentrant sur ma respiration. Et c’est parti ! La pose se fait avec le même mécanisme qu’une seringue. Elle introduit un petit tube dans mon utérus, dans lequel est logé le stérilet. Elle pousse pour le faire sortir et hop le voilà en place. Elle enlève ensuite le tube, puis le spéculum. Parfois, il est nécessaire d’utiliser une pince pozzi pour attraper le col de l’utérus afin d’atteindre plus facilement l’utérus. Pour mon cas, il n’y a pas eu besoin d’utiliser cette pince, car la pose du stérilet s’est faite du premier coup sans problème. Sans problème, mais pas sans souffrance ! J’ai bien ressenti de vives contractions utérines, semblables à de fortes douleurs de règles. J’ai donc eu mal mais heureusement pas au point de pleurer de douleurs. Il faut dire que la pose a été très très rapide. Franchement en même pas 5 minutes c’était réglé.

Les sensations juste après la pose

Au début j’avais assez mal même si cela restait supportable. J’ai senti une vague de chaleur envahir ma tête mais cela n’a pas duré. La sage-femme m’a laissé un peu allongée jusqu’à ce que je me sente prête à m’asseoir pour qu’elle puisse prendre ma tension. Ensuite je me suis rhabillée et elle a rempli ma fiche. On a ensuite pris un rendez-vous pour le contrôle du DIU en cuivre, 1 mois et demi plus tard. Je ne vais pas vous mentir, je ne faisais pas la fière. J’avais quand même un peu de mal à m’asseoir correctement car je sentais que j’avais plus de douleurs en étant pliée.

Pendant le trajet de retour, j’avais encore des contractions utérines, et mal dans le bas du dos. Une fois à la maison, je me suis mise à l’aise, j’ai appliqué mon baume des lunes Nature Kosmika (-10% avec le code WHATWHAT10)* et j’ai pris ma bouillotte Dans ma Culotte (-15% avec le code WHATWHAT15)*, direction le canapé. Vers 11h, mes douleurs se sont largement atténuées.

* Codes promo affiliés

➔ Même si le stérilet a une action inflammatoire, vous pouvez prendre des médicaments anti-inflammatoires quand vous avez vos règles puisque ça ne dure pas plus d’une semaine.

Les sensations les jours suivants la pose

Les jours suivants la pose, j’ai eu quelques contractions par-ci par-là, mais rien de bien méchant. Par contre le dimanche (la pose avait eu lieu le mardi matin), la douleur était telle que ça m’a réveillé à 5h du matin. Je me suis retrouvée avec des contractions utérines toute la journée, souvent très intenses. Honnêtement j’en ai pleuré de douleur mais aussi d’épuisement car la souffrance était continue.

J’ai finalement décidé d’aller aux urgences pour être sûre que tout allait bien. Prise de sang, test d’urine, échographie pelvienne et toucher vaginal (on adore), tout était nickel. La sage-femme des urgences a été super douce et bienveillante et m’a rassurée sur le fait que le stérilet était bien en place. Elle m’a dit qu’il était possible que ce soit mon organisme qui essaye de rejeter ce corps étranger. En gros les contractions c’est pour essayer d’expulser le stérilet. Mais bon, pas question que ça arrive. J’ai finalement pris un spasfon et au bout de quelques heures la douleur s’est estompée. J’ai pu passer une bonne nuit et le lendemain ça allait beaucoup mieux.

Une semaine après cet épisode, j’ai de nouveau eu des contractions, mais elles sont arrivées aussi vite qu’elles sont reparties. Je pense donc que mon corps a enfin commencé à comprendre que le stérilet n’était pas près de partir.

Je n’ai pas ressenti plus de contractions que d’habitude pendant l’ovulation. J’ai juste remarqué que mes pertes étaient beaucoup plus abondantes pendant cette phase (même si elles le sont déjà de toute façon en phase ovulatoire).

stérilet en cuivre expérience

Ma vie avec le stérilet en cuivre

Mes premières règles avec le stérilet en cuivre

J’ai eu quelques crampes et mal au dos, mais je n’ai pas l’impression que le stérilet ait amplifié ces douleurs. Là où j’ai commencé à voir un changement, c’est au niveau de mon flux. Mes règles ont duré 4 jours et demi contre 3 d’habitude et au lieu d’avoir 1 jour avec des règles plus abondantes, j’en ai eu 3 (mon flux est léger à moyen).

✔️Douleurs 🔥
✔️Durée des règles 🕙🕙
✔️Flux 🩸🩸

Et alors au niveau de l’humeur, comment vous dire ? C’était compliqué ! J’étais vraiment à fleur de peau pendant 2 jours. Mais je ne suis pas certaine qu’il y ait un lien avec le stérilet étant donné que ça ne joue normalement pas sur les hormones. A voir au prochain cycle si je suis de nouveau dans le même état.

Le rendez-vous de contrôle, 1 mois et demi après la pose

Fin novembre, j’ai donc eu rendez-vous avec ma sage-femme pour vérifier que tout allait bien. Elle m’a posé les questions habituelles et m’a aussi demandé s’il n’y avait pas eu de problème pendant les rapports avec mon conjoint au cas où il faudrait raccourcir les fils. Comme mon chéri ne les a pas senti, il n’y a pas eu besoin de les couper.

Ensuite elle m’a examiné (je n’ai pas eu d’échographie pelvienne) en regardant mon utérus puis en le touchant (elle a rentré un doigt et appuyé sur le bas ventre). Elle m’a dit qu’on voyait bien le stérilet en place ainsi que les fils qui étaient assez longs mais qui entouraient bien le col de l’utérus.

Bref, tout est nickel. C’est parti pour 5 ans de tranquillité normalement avec un contrôle par an !

stérilet-cuivre-cycle-menstruel

Mes cycles menstruels depuis le stérilet

2 mois après la pose du stérilet

J’ai eu beaucoup plus de douleurs, des crampes utérines principalement. Pour la première fois, mes règles ont duré 7 jours, alors que j’étais sur une moyenne de 3/4 jours depuis l’arrêt de la pilule. Mon flux est toujours moyen, avec des pertes légères en début de règles et des jours plus intenses ensuite. Cela a été l’occasion pour moi de reconfirmer le fait que les culottes menstruelles sont vraiment géniales ! Même si mes règles ont été plus longues et mon flux plus abondant, deux culottes de règles par jour me suffisent toujours (1 pour la journée et 1 pour la nuit).

✔️Douleurs 🔥🔥
✔️Durée des règles 🕙🕙🕙
✔️Flux 🩸🩸

3 mois après la pose du stérilet

En décembre, j’ai eu ma 3ème dose (vous voyez de quoi je parle) et j’ai bien l’impression que cela a eu quelques répercussions sur mon cycle. Rien de trop grave en comparaison à d’autres personnes. J’ai commencé à avoir des saignements et j’ai donc pensé que c’était le début de mes règles car les dates coïncidaient. Mais le lendemain plus rien. Finalement, à peine deux jours après, j’ai recommencé à avoir de très légers saignements, puis des saignements plus importants pendant 3 jours.

En gros, mes règles ont duré une bonne semaine et il est clair que je suis passée d’un flux léger à un flux moyen depuis que j’ai le stérilet. Côté douleurs, je dois dire également que j’ai un peu plus mal. Pas au point de rester couchée, mais les crampes et douleurs dans le bas du dos sont bel et bien là. J’ai parfois des pics de douleurs intenses, et sur toute une journée ça me fatigue énormément.

✔️Douleurs 🔥🔥
✔️Durée des règles 🕙🕙🕙
✔️Flux 🩸🩸


➔ Rendez-vous en mai (6 mois après la pose) pour un nouveau bilan. Pour ne rien manquer, n’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter !


J’espère que ces informations et mon témoignage vous seront utiles. N’hésitez pas à liker ♡ et partager cet article s’il vous a plu. Vous pouvez aussi partager votre expérience ou me poser vos questions en commentaires si le cœur vous en dit !

iconecoeurGardez cet article au chaud en l’épinglant sur Pinterest !

Write A Comment to What What

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It