Qui n’a jamais eu les yeux qui pétillent à la vue d’une pâte à tartiner ?

Elle symbolise à elle seule un moment de bonheur pur et simple : le goûter. C’est vrai qu’elle est très aimée des enfants, mais elle l’est aussi des adultes. Des lovers de pâte à tartiner, il y en a d’ailleurs dans le monde entier. Mais la France est de loin le pays qui en consomme le plus. Et celle qui gagne la plupart des cœurs, c’est la célèbre pâte à tartiner industrielle que tout le monde connaît sous le nom de Nutella.

1 MILLION de pots de Nutella sont consommés chaque jour en France

Cette pâte à tartiner est tellement consommée que le groupe qui la produit (Ferrero) détient le monopole avec environ 80% de parts de marché. C’est également la pâte à tartiner la plus consommée dans le monde. Mais pourquoi le Nutella est si apprécié ? Que cache réellement ces pots dont tout le monde raffole ?

Le problème des pâtes à tartiner industrielles

Un produit hyper transformé

En décryptant la composition d’un pot de Nutella, on se rend vite compte que ce produit n’a pas de réel intérêt nutritionnel. Et certains ingrédients sont même potentiellement nocifs pour la santé.

visuel-composition-nutella

Ingrédients

  • sucre (+ de 50%)
  • huile de palme (un peu moins de 20%)
  • noisettes (13%)
  • lait écrémé en poudre (8,7%)
  • cacao maigre (7,4%)
  • lécithines de soja (< 1%)
  • vanilline (< 1%)

Valeurs nutritionnelles pour 100 g

  • Energie : 2252 kJ / 536 kcal
  • Matières grasses : 30,9 g
  • dont acides gras saturés : 10,6 g
  • Glucides : 57,5 g
  • dont sucres : 56,3 g
  • Le sucre : Les pâtes à tartiner industrielles comme le Nutella sont composées en majorité de sucre de betterave génétiquement modifié. Or, toutes les études scientifiques le prouvent, l’excès de sucre (et encore plus quand il est transgénique) a de nombreux méfaits sur la santé : diabète, stéatose du foie, augmentation du risque de maladies cardiovasculaires…
  • L’huile de palme : Bien qu’elle soit d’origine végétale, l’huile de palme est une huile raffinée et n’a presque aucune valeur nutritionnelle (très peu d’oméga 6 et d’oméga 3, peu de vitamine E). Composée majoritairement d’acides gras saturés, elle a d’ailleurs été reconnue comme potentiellement cancérigène (si consommée en excès) par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) en 2016. Elle est utilisée uniquement pour pallier le manque de matière grasse naturelle des noisettes dont la quantité est insuffisante dans la recette (13%).
  • Les noisettes et le cacao : Les noisettes sont riches en oméga 9, vitamine E, et contiennent de la vitamine B9, du phosphore et du potassium. Le cacao maigre est, quant à lui, riche en antioxydants et en magnésium. C’est plutôt une bonne nouvelle, non ? Oui, mais malheureusement, dans les recettes industrielles, la teneur en noisettes et cacao maigre est tellement ridicule par rapport au taux de sucre et de graisse, que ces aliments n’ont plus grand intérêt. De plus, nous n’avons aucune garantie que ces produits soient exempts de substances toxiques comme les pesticides lors de leur culture.
  • Le lait écrémé en poudre : De plus en plus d’études montrent que la consommation de lait de vache n’est pas sans conséquence sur la santé. D’autant plus lorsque celui-ci provient d’une industrie où les vaches sont nourries aux OGM et aux antibiotiques.
  • La lécithine de soja : Le soja n’est à la base pas un ingrédient mauvais pour la santé, mais ici il s’agit d’un émulsifiant dérivé de la production d’huile de soja. Et dans les produits industriels traditionnels, le soja utilisé est généralement génétiquement modifié. Plusieurs études ont fait un lien entre ce soja transgénique et des problèmes de santé comme les troubles de la thyroïde, des problèmes de fertilité, et même le cancer du sein.
  • La vanilline : Utilisée pour donner un petit goût de vanille, la vanilline est un arôme artificiel produit chimiquement, ayant en plus des propriétés neurotoxiques.

Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que les pâtes à tartiner industrielles ne sont pas, à elles seules, toxiques pour la santé lorsqu’elles sont consommées occasionnellement. Malheureusement, aujourd’hui, les produits transformés font majoritairement partie de notre alimentation. Nos organismes absorbent donc régulièrement et en grande quantité sucre, graisse et substances chimiques en tout genre, qui à la longue ont des effets néfastes sur notre santé.

Sans oublier qu’un produit comme le Nutella contient des ingrédients qui mènent à une sorte de dépendance. Il n’est donc pas rare que la quantité recommandée ne soit pas respectée.

nutella-alexandru-acea-1Gao19UrMAo-unsplash-01

Un produit presque addictif

Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais en janvier 2018, tous les regards se sont tournés vers le groupe Ferrero à la suite de plusieurs bousculades dans des supermarchés qui avaient affiché une énorme promotion sur les fameux pots de pâte à tartiner Nutella. Facile de se moquer et de s’indigner. Mais, en réalité, tout cela n’a rien de nouveau. Soldes, black friday, cyber monday, qui n’a jamais profité d’une remise exceptionnelle pour enfin se faire plaisir (ou faire plaisir à ses enfants) avec un produit qui était jusque-là au-dessus de ses moyens ? Le problème ne vient pas uniquement des comportements mais aussi (et surtout) des fabricants. Et pour comprendre pourquoi le Nutella est un produit si désirable, il faut regarder du côté de la composition.

Comme vous avez pu le constater, le sucre et le gras représentent plus de la moitié des ingrédients (c’est le cas pour la plupart des pâtes à tartiner industrielles). Si le sucre en lui-même n’est pas un ingrédient à diaboliser, plusieurs études scientifiques ont montré que le combo sucre (non naturel) et gras vient stimuler nos voies neuronales en activant le circuit de la récompense de notre cerveau (dont le principal neurotransmetteur est la dopamine, la “molécule du plaisir”). Un autre ingrédient de la composition du Nutella est également réputé pour accentuer la dépendance, c’est la vanilline. Cet additif alimentaire (arôme de synthèse de la vanille) fabriqué à partir de sucre fermenté augmente la libération de sérotonine, aussi appelée “hormone du bonheur”.

Avec ces ingrédients, il n’est donc pas étonnant que les gens se ruent sur du Nutella à la moindre promotion. Evidemment, la composition ne fait pas tout. Le marketing joue également un rôle hyper important afin de rendre ce type de produit toujours plus désirable.

pate-a-tartiner-bio-eco-responsable-comparatif

Des marques sans éthique ni conscience écologique

Si vous en doutiez encore, sachez que les marques de l’industrie agro-alimentaire n’ont qu’un seul objectif : se faire de l’argent. Et pour atteindre ce but, tous les moyens sont bons. Le groupe Ferrero en est un parfait exemple avec son marketing et ses pratiques pour le moins douteuses.

Une stratégie de communication bien rôdée

Si le Nutella a réussi à s’emparer du marché des pâtes à tartiner, c’est grâce à son image de marque. Le groupe Ferrero mise sur des campagnes publicitaires qui jouent sur l’affectif en mettant en avant le côté familial du produit. Emblématique pour beaucoup et surtout pour les enfants, ce produit est devenu presque irremplaçable dans beaucoup de foyers et jouit d’une incroyable notoriété dans le monde entier. Il faut dire que le Nutella est partout (télévision, radio, affiches, cinéma), et ce n’est pas étonnant puisque le groupe Ferrero fait partie des principaux investisseurs publicitaires du secteur agroalimentaire en France. Grâce à cette notoriété, la marque réussit ainsi à influencer le jugement du public en optant pour une communication ambiguë.

Depuis quelques années, les gens se soucient de plus en plus de l’environnement et des conditions de production des produits qu’ils achètent. Les marques comme Ferrero l’ont bien compris et c’est pourquoi elles ont dégainé de nouvelles pratiques marketing trompeuses : le Greenwashing et plus globalement le Sustainable Washing. Il s’agit d’une communication mettant en avant de bonnes pratiques en matière de consommation durable et éthique afin de cacher l’envers du décor. En clamant leur engagement et en prônant la transparence, les marques pensent ainsi se dédouaner de toute accusation. Mais le manque de cohérence entre le discours et les actes est bel et bien une réalité.

Une catastrophe environnementale et sociale

Le fait de tromper les consommateur.ice.xs c’est déjà révoltant, mais quand en plus les marques se mettent à exploiter la faune, la flore et les êtres humains, c’est tout simplement scandaleux.

Le cas de l’huile de palme

Si aujourd’hui, l’utilisation d’huile de palme est une aberration, c’est tout simplement parce que sa production est responsable de la destruction massive de la biodiversité. En effet, pour produire toujours plus, des zones entières de forêts tropicales sont décimées. Tout cela pour laisser place à une monoculture, majoritairement industrielle (utilisation en masse de pesticides et d’engrais chimiques).

La déforestation en Asie du Sud-Est, Amérique du Sud et en Afrique participe ainsi activement au réchauffement climatique puisque de grandes quantités de gaz à effet de serre sont émises dans l’atmosphère. Cette déforestation a également un impact considérable sur les populations autochtones qui se retrouvent exploitées dans les palmeraies, expulsées de leurs propres terres et très exposées aux produits toxiques. La production d’huile de palme a aussi eu pour conséquence la disparition de nombreuses espèces rares comme l’orang-outan.

Une fabrication au détriment des droits humains

Quand une marque n’a aucune certification, il est très difficile de connaître l’origine d’un ingrédient et encore moins si celui-ci est produit/cultivé dans le respect de la dignité humaine. Aujourd’hui, on le sait, les marques conventionnelles n’ont pas très envie de faire preuve de transparence, et quand on voit ce qu’il se cache derrière certains modes de production, on comprend pourquoi. Certaines marques se sont d’ailleurs déjà fait épingler pour les mauvais traitements infligés à ses ouvrier.e.xs : travail forcé des enfants, exploitation de personnes migrantes, conditions de travail déplorables et dangereuses, rémunération misérable et la liste est encore longue !

pâte à tartiner industrielle vs artisanale et bio - infographie whatwhat

Zoom sur 7 pâtes à tartiner bio & vegan shoppées chez Phloème

Comme nous l’avons vu, les pâtes à tartiner industrielles font plus de mal que de bien. Quelles sont alors les alternatives au Nutella ? Cela n’aurait aucun sens de remplacer un produit industriel par un autre (même bio). Alors, j’ai choisi de me tourner vers des pâtes à tartiner artisanales élaborées par des marques qui ont à cœur de respecter notre corps, notre planète, les êtres humains et les animaux.

Aujourd’hui, je ne vous propose non pas un substitut du Nutella, mais des pâtes à tartiner avec une vraie valeur ajoutée sélectionnées par Phloème, mon e-shop éco-responsable préféré. Il est évident qu’on n’est pas du tout sur la même gamme de prix qu’une pâte à tartiner industrielle, mais je suis persuadée que nous devons aussi remettre en question notre mode de consommation afin de privilégier la qualité à la quantité (je ne cible évidemment pas les personnes qui sont en précarité).

test-pate-a-tartiner-bio-phloeme

Les avantages des pâtes à tartiner éco-reponsables que je vais vous présenter sont nombreux :

  • recette minimaliste (très peu d’ingrédients)
  • recette sans ajout de matière grasse (l’huile des noisettes suffit amplement à apporter l’onctuosité)
  • recette sans huile de palme, sans lait, sans gluten, sans conservateurs, sans émulsifiants, sans additifs
  • ingrédients 100% biologiques, sourcés en Europe et/ou issus du commerce équitable
  • vegan friendly
  • fabrication artisanale et locale

A noter : si vous voyez une couche d’huile se former au-dessus de votre pâte à tartiner, c’est tout à fait normal. Il s’agit de l’huile produite naturellement par les noisettes qui ressort. Il suffit donc de mélanger la pâte à tartiner avant de l’utiliser.

1. La pâte à tartiner Objet Fétiche

Cette pâte à tartiner fait partie de mes préférées, grâce à son goût hyper gourmand. Niveau texture, on est plutôt sur quelque chose de dense, un peu compact, mais pas totalement solide. D’ailleurs au contact d’une tartine chaude, la texture devient beaucoup plus fondante, ce qui permet de l’étaler plus facilement. La marque a fait le choix de laisser des petits morceaux de noisettes, donc on a une sensation de croustillant en bouche. Le tout couplé à une saveur bien prononcée en noisettes et une bonne dose de sucre. Niveau goût, on est très proche d’un chocolat praliné, c’est franchement un délice pour les papilles !

Comment la déguster ? Sur des tartines de pain toastées, avec des crêpes et à la petite cuillère.

Saveur de noisettes ♡♡♡
Sucrosité ♡♡♡
Tartinable ♡♡

2. La pâte à tartiner Ouf de Funkie veggie

Ce qui est certain, c’est qu’ici on a affaire à une pâte à tartiner pour le moins originale. La Ouf! de Funky Veggie est composée en majorité de purée de haricots rouges (30%) et donc évidemment le goût s’en ressent. La saveur est bien loin de la pâte à tartiner traditionnelle. On sent une petite note de noisettes et de cacao, mais ce sont les haricots rouges qui restent en bouche. Soit on adore, soit on déteste ! Côté texture, on est sur quelque chose de lisse, onctueux et même crémeux, mais si fluide que ça. Elle s’étale très facilement sur n’importe quel aliment, et a même des airs d’une crème dessert. D’ailleurs, elle se conserve pendant 15 jours au réfrigérateur après ouverture.

Comment la déguster ? Dans des pâtisseries, avec des crêpes et à la petite cuillère.

Saveur de noisettes ♡
Sucrosité ♡♡♡
Tartinable ♡♡♡

3. La pâte à tartiner Nourish Foods

Voici une pâte à tartiner qui m’a agréablement surprise. La première fois que je l’ai goûtée, je n’étais pas hyper convaincue mais à force d’en manger (j’ai le sens du sacrifice) je dois reconnaître qu’elle a fini par conquérir mon cœur. La Nourish Foods a un goût de noisettes très subtil et je pense que c’est ça qui m’a un peu déstabilisé au début. Je trouve que la saveur cacaotée est bien plus présente. Cette pâte à tartiner se rapproche presque d’un coulis de chocolat. De plus, elle est peu sucrée, elle se combine donc parfaitement avec des fruits, des pâtisseries, de la glace, etc. Côté texture, on est sur une pâte très fluide, lisse et onctueuse.

Comment la déguster ? Avec des fruits, sur un gâteau et avec des crêpes.

Saveur de noisettes ♡
Sucrosité ♡♡
Tartinable ♡♡♡

4. La pâte à tartiner Go Nuts

La pâte à tartiner Go Nuts est une de celles qui a le taux le plus élevé de noisettes dans sa composition. On sent en effet tout de suite le goût des noisettes, et je dirais même plus, le goût toasté des noisettes ! Mais cette saveur laisse ensuite place au chocolat. Le goût est assez brut, mais c’est tout à fait normal puisque cette pâte à tartiner est très très peu sucrée. Pour ce qui est de la texture, on est sur une pâte ni trop fluide ni trop dense, qui s’étale donc pas mal, et avec de bons morceaux de noisettes qui croustillent. Elle me fait un peu penser à du crunchy, le genre de pâte à tartiner qu’on mettrait facilement dans son bol de granola.

Comment la déguster ? Avec des fruits, des crêpes et en topping.

Saveur de noisettes ♡
Sucrosité ♡
Tartinable ♡♡♡

5. La pâte à tartiner Teo&Bia

Je ne vais pas tourner autour du pot – de pâte à tartiner (décidément l’humour et moi) – la “Crema alla nocciola” est une pure dinguerie ! Si vous recherchez une alternative éco-responsable au Nutella, c’est celle-ci qu’il vous faut. Que ce soit la texture lisse et onctueuse ou la saveur très gourmande, la Teo&Bia est celle qui ressemble le plus à la célèbre pâte à tartiner des rayons de supermarché. C’est ma pâte à tartiner number 1, car j’aime autant la texture crémeuse que la justesse du goût. On est sur une saveur noisettes et cacao (avec une bonne dose de sucre, il faut l’avouer) qui font vriller mes papilles dès la première cuillère.

Comment la déguster ? Avec des crêpes, dans des pâtisseries et sur une tartine de pain.

Saveur de noisettes ♡
Sucrosité ♡
Tartinable ♡♡♡

6. La pâte à tartiner Vegedome

Encore une pâte à tartiner que j’adore ! La Vegedome a une texture assez fluide et avec de bons morceaux de noisettes. On est donc sur une pâte qui se tartine très bien. Mais le point fort de cette pâte à tartiner, c’est quand même sa saveur très aboutie. Les noisettes sont très présentes (logique avec 80% de noisettes dans la recette) et la sucrosité est parfaitement juste. Et ce qui fait abracadabra dans la bouche, c’est la pointe de fleur de sel qui vient rehausser le goût de cacao et de la noisette. C’est vraiment incroyable et super bien pensé. A chaque cuillère, je suis toujours aussi subjuguée par ce petit détail qui change tout.

Comment la déguster ? Avec des crêpes et sur une tartine de pain grillée.

Saveur de noisettes ♡
Sucrosité ♡
Tartinable ♡♡♡

7. Le délice de cacao cru de Sol Semilla

Alors, oui je vous vois venir, certaines personnes diront que le délice de cacao cru n’est pas une pâte à tartiner. Et c’est vrai, je sors mon joker pour ce produit, car j’avais quand même envie de vous en parler. Cette non pâte à tartiner est effectivement un concentré de cacao cru. La texture est donc solide et compacte, avec quelques morceaux de cacao pour un peu de croquant. A priori, on ne peut pas le tartiner tel quel, mais au contact d’une tartine chaude, on peut quand même s’en sortir. Niveau goût, tout est dans le nom : on est bien sur une saveur forte en cacao, pas du tout sucrée et avec de toutes petites notes de noisettes.

Comment la déguster ? En topping sur un chocolat chaud, en pépites dans des cookies et dans un bol de granola.

Saveur de noisettes ♡
Sucrosité ♡
Tartinable ♡

Comparatif des pâtes à tartiner bio éco-responsable

pâtes à tartiner éco-responsables comparatif
fleche-noire

Mon top 5 de pâtes à tartiner éco-responsables

  1. Teo&Bia
  2. Objet Fétiche
  3. Vegedome
  4. Nourish Foods
  5. Go Nuts
dessin-leaf

10% de réduction
sur Phloème avec le code
WHATWHAT10

〰 Produits offerts 〰
〰 Code affilié 〰


Qui est fan de pâte à tartiner par ici ?
Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le liker, le commenter et le partager !

Write A Comment to What What

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It