Olly, la naissance d’une lingerie éthique et délicate

La marque Olly (Organic & Lovely Lingerie. Yours.) a été fondée par Mathilde et Clémentine, deux amies qui se sont rencontrées pendant leurs études. C’est lors d’un voyage universitaire à Berlin que les deux amies ont eu l’idée de ce projet. Très sensibles à l’écologie depuis leur enfance, elles se sont rendu compte qu’il existait peu de marques de lingerie éco-responsable aussi bien en Allemagne qu’en France, et encore moins de marques de belle lingerie écolo !

Un cours d’entreprenariat et quelques bières allemandes plus tard et les voilà en train d’imaginer la culotte de leurs rêves. Ni une ni deux, elles se mettent alors au travail pour que leur projet puisse voir le jour. Entre la recherche d’un nom, d’un atelier de confection, la conception d’une collection, l’organisation d’un shooting, Mathilde et Clémentine se donnent à fond, et c’est fin 2016 que le rêve devient réalité.

En lançant leur campagne de crowdfunding en France, elles n’imaginaient pas avoir autant de succès, et pourtant… 227%, c’est bien le pourcentage d’objectif atteint à la fin de la campagne ! Une réussite qui prouve ô combien les femmes sont en demande de lingerie éthique.

olly-lingerie

Une marque 100% transparente

Si Olly se positionne comme une marque éthique, c’est parce qu’elle se soucie à la fois des enjeux écologiques, sanitaires et sociaux.

La composition de la lingerie Olly

Olly est une enseigne qui affiche clairement la composition de sa collection. On retrouve sous chaque description, la liste complète des tissus qui composent les différentes pièces de lingerie. Sur le site Dream Act, vous retrouverez la composition dans l’onglet “Caractéristiques”.

Tissus biologiques, sans substances nocives, vegan ou encore recyclés, Olly fait tout son possible pour créer des sous-vêtements éco-friendly. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle a décidé de se tourner vers des labels de qualité tels que GOTS et Oeko-Tex.

  • GOTS : Ce label garantit une culture du coton sans OGM, sans pesticides et sans blanchissement au chlore. En plus de certifier la qualité du coton biologique, le label GOTS assure de bonnes conditions de travail pour les ouvriers qui cultivent le coton.
  • Standard 100 by Oeko-Tex : Toutes les teintures Olly sont labellisées Oeko-Tex Standard. Ce label européen permet d’attester que le tissu utilisé pour la fabrication est non toxique pour la santé ou pour l’environnement.

La fabrication de la lingerie Olly

La conception

C’est dans les bureaux de la marque, à Paris, que chaque pièce de lingerie est conçue. Si la créativité n’a pas de limite, la conception, elle, nécessite de suivre un certain process. Les équipes Olly doivent constituer une fiche technique assez détaillée (textiles, accessoires, couleurs, formes, etc.) afin de créer un patron puis un premier prototype. Une fois le prototype réajusté, Olly passe aux essayages. Chaque prototype (une même pièce de lingerie en différentes tailles) est essayé par un membre de l’équipe ou encore un membre de leur entourage. Si les prototypes sont validés, alors la marque passe commande auprès de son atelier de production.

Les matières premières

La marque Olly Lingerie a à cœur de soutenir la production locale et de diminuer son empreinte carbone par la même occasion, c’est pourquoi elle tente de s’approvisionner le plus près possible. Les matières premières viennent donc principalement d’Europe.

  • Tulle : France (Calais) & Italie
  • Dentelle : France (Calais) & Allemagne
  • Élastique : Allemagne & Autriche
  • Fermoir plastifié : France
  • Coton biologique : Inde

En ce qui concerne le tulle et la dentelle, la marque passe directement commande auprès de fournisseurs européens. La commande est ensuite envoyée à l’atelier de production. Mais il arrive que celui-ci ait déjà des matières ou accessoires qui conviennent pour la lingerie Olly, notamment pour les petites pièces. C’est le cas des agrafages de soutien-gorge qui sont commandés directement par l’atelier ou encore certains petits morceaux de dentelle restant d’un stock de fournisseur à l’atelier qui devaient être jetés.

En ce qui concerne le coton biologique, celui-ci est cultivé et filé à Mumbai puis envoyé en Allemagne (bateau + camion). Les fils de coton y sont alors tissés et teints avant d’arriver à l’atelier de production avec toutes les autres matières.

La confection

La lingerie Olly est fabriquée à la main en Hongrie, dans un atelier où s’affaire une centaine de couturières devant leur machine à coudre.

Si la marque Olly a choisi cet atelier, c’est à la fois pour la qualité de production et la qualité des conditions de travail des ouvrières qu’il a à offrir. Mathilde et Clémentine se sont d’ailleurs rendu sur place afin de constater par elles-mêmes la conformité de l’atelier. Elles y ont rencontré le dirigeant de l’entreprise, son assistante, la responsable de production et toutes les couturières.

L’atelier de Hongrie se compose d’une réserve qui sert à stocker les tissus, d’un atelier de découpe pour le coton (découpé à la main), d’un atelier de prototypage, d’un espace packaging où les produits sont contrôlés et emballés et d’un grand atelier de couture. Horaires de travail, environnement, salaire, tout a été mis en place dans cet atelier pour respecter les ouvrières.

Les différentes étapes de confection :

  1. L’atelier reçoit le coton biologique filé et teint
  2. Le coton est découpé à la main sur la base du patron qui a permis de créer les prototypes
  3. Les différentes pièces qui composent le produit (tissus, élastiques, dentelles) sont assemblées par les couturières
  4. Les finitions sont apportées (ajout des nœuds, des fermoirs, découpe du bout des bretelles et des fils qui dépassent, etc.)
  5. Contrôle qualité du produit fini (ajout de l’autocollant de contrôle sous l’étiquette en tissu)
  6. Emballage et envoi à l’entreprise d’expédition

L’expédition

Depuis l’été 2019, toutes les commandes Olly sont expédiées par l’entreprise Marguerite. Cette société vérifie, compte, range et envoie chaque commande depuis Paris.

Et si Olly a choisi de faire confiance à cette société, c’est aussi pour les valeurs qu’elles partagent. Marguerite est agréée entreprise d’insertion, ce qui signifie qu’elle emploie des personnes en réinsertion. Ces personnes sont formées, encadrées et accompagnées dans leurs démarches professionnelles.

Pour ce qui est du packaging, Olly a souhaité rester dans la sobriété en emballant sa lingerie dans du papier de soie avec une petite carte en carton recyclé. Pour les envois, les commandes sont expédiées soit dans une boîte en carton recyclé soit dans une enveloppe. Tous ces emballages sont bien évidemment recyclables.

Il faut espérer qu’à l’avenir, une alternative zéro déchet/biodégradable pourra être envisagée, sans que cela impacte trop le prix des produits.

Le prix de la lingerie Olly

Dans le monde de la mode, Olly est une marque estampillée “éthique”, et qui dit éthique, dit juste prix. Comme toute entreprise, Olly a pour objectif de faire des bénéfices, mais contrairement à la fast-fashion, ces bénéfices ne se font ni sur le dos des travailleurs ni sur le dos des clients.

La lingerie Olly coûtent entre 25€ et 50€ et chaque centime a été étudié pour que ces prix soient le plus juste possible. Ces tarifs reflètent la qualité des produits, mais aussi les coûts de développement et de production. Il faut savoir que Mathilde et Clémentine se démènent chaque jour sans forcément se payer un salaire à la fin du mois. Et pour faire baisser le coût de sa lingerie, elles n’hésitent pas à mettre la main à la pâte plutôt que de faire appel à des prestataires externes (shooting photo, SAV, gestion du site, marketing, etc.).

La marque souhaite faire prendre conscience à ses clients que la surconsommation n’est plus viable. Il est essentiel et même urgent de privilégier la qualité à la quantité, et c’est pourquoi Olly propose une collection intemporelle, saine et durable.

C’est aussi pour cette raison que la marque ne fait pas de soldes. Autrefois, les soldes servaient à liquider les derniers produits avant une nouvelle collection. Aujourd’hui, elles ne sont qu’un prétexte pour faire des marges plus importantes, puisque pour casser autant les prix à cette période, il est nécessaire de pratiquer des prix plus élevés le reste de l’année. Chez Olly, les prix restent fixes tout au long de l’année et puisque les collections ne sont pas renouvelées à chaque saison, nul besoin de faire du déstockage.

Quand on s’intéresse un peu au marché de la lingerie, on se rend vite compte qu’une culotte Olly en tissu naturel, écologique et éthique coûte moins cher que certaines culottes de luxe bourrées de produits chimiques et produites dans des conditions déplorables.

lingerie-ethique-olly

La collection Olly, une lingerie éthique au charme fou

À qui s’adresse la collection de sous-vêtements Olly ?

Depuis 2016, Olly conçoit des pièces de lingerie qui répondent au maximum aux envies de ses clientes. C’est d’ailleurs grâce à ces dernières que la marque imagine encore et toujours des modèles de qualité, dont l’esthétisme délicat et sensuel fait l’unanimité. Face à cet engouement, la marque a même développé sa collection en proposant début 2019 ses tous premiers soutien-gorge en coton bio et dentelle recyclée.

Chaque sous-vêtement est une ode à la femme mais également une ode à la planète, c’est pourquoi Olly a choisi de leur donner le nom d’un cours d’eau : Volga, Dawa, Casamance, Laïta ou encore Amazone. Et comme la marque se veut la plus naturelle possible, c’est d’instinct qu’elle a choisi des modèles qui ne sont pas forcément mannequins mais des femmes de tous les jours, une sœur, une amie, comme vous et moi.

Pour ce qui est des shooting photos, eux aussi se veulent naturels et élégants. Les cadres sont toujours pleins de poésie et mettent en lumière les beaux paysages et la belle architecture de France. Et si la lumière et les couleurs des photos sont retouchées, Olly prend soin de ne pas modifier le corps des femmes qui passent devant l’objectif.

Aujourd’hui, Olly propose sa collection de la taille XS à la taille XL (correspondant au 46/48). On voit tout de suite que la question du Body Positivism est importante pour les fondatrices, cependant il reste encore quelques efforts à faire, en proposant notamment plus de tailles. La marque n’a pour le moment pas ce projet, d’une part car il n’y a pas assez de demande (la taille XL représente moins de 5% des ventes) et d’autre part, car pour faire plus de tailles, il faut revoir les coupes et réaliser donc une toute nouvelle collection.

Les clientes ne sont pas les seules à s’être entichées de la lingerie Olly. Plusieurs enseignes éco-responsables n’hésitent pas à afficher clairement leur soutien à la marque. C’est le cas de Moodz, qui a publié des photos de ses modèles portant fièrement leur culotte menstruelle avec le soutien-gorge Olly de la collection Casamance dont je vais vous parler.

Mon avis sur l’ensemble de lingerie Casamance

Cela faisait plusieurs mois que je lorgnais sur la marque Olly Lingerie, sans oser passer le cap. Par crainte de me tromper dans la taille, d’investir dans un ensemble qui ne serait pas confortable ou qui ne me mettrait pas en valeur. J’avais aussi peur de ne pas être assez légitime pour vous parler de lingerie éthique puisque je n’ai jamais abordé ce sujet sur le blog. Et puis j’ai été contacté par le e-shop éco-responsable Dream Act qui propose mille merveilles, alors je me suis dit que c’était l’occasion.

Le site a gentiment accepté de m’offrir l’ensemble de mes rêves : le soutien-gorge et la culotte Casamance. Me voici donc, après plusieurs mois de test, avec un avis complet et toujours 100% honnête sur cet ensemble de lingerie en coton bio !

Pour être totalement transparente envers vous, je trouve qu’il est plus écologique de se diriger un maximum vers la seconde main en ce qui concerne la mode. Mais pour moi, les sous-vêtements – surtout les culottes – font exception. C’est pourquoi, j’ai décidé de vous parler de la marque Olly. Désormais, lorsque je renouvelle ma lingerie, je la choisis plus naturelle et éthique, mais toujours neuve.

Fiche technique de l’ensemble de lingerie Casamance

  • Coton biologique noir certifié GOTS
  • Teintures sans produit nocif certifiées Oeko-Tex 100
  • Dentelle italienne (composition : 84% polyester, 16% élasthanne)
  • Élastique allemand (composition 70% polyester, 30% élasthanne)
  • Conception parisienne
  • Fabriquée en Hongrie

L’esthétisme de la collection Casamance

Avec son noir profond et sa dentelle d’inspiration tatouage épousant les hanches, Casamance (dont le nom rend hommage au fleuve sénégalais éponyme) est l’élégance incarnée – Olly

Est-il possible de nier cette évidence ? Je ne pense pas. Si je suis tombée amoureuse de cet ensemble de lingerie éthique c’est bien grâce à son design à la fois épuré et sexy. Fan inconditionnelle de dentelle, j’ai été plus que touchée par la finesse et la délicatesse de celle qui orne les modèles Casamance.

Nul besoin d’extravagance, de bijoux ou encore de motifs alambiqués. La simplicité du coton noir couplé à la dentelle qui tombe parfaitement sur les hanches (pour la culotte) et souligne joliment la poitrine (pour le soutien-gorge) suffisent amplement. C’est d’ailleurs tout ce que je recherche en lingerie traditionnelle, du chic avec une pointe de sensualité. Et avec la collection Casamance, je suis servie !

Les finitions du soutien-gorge et de la culotte Casamance sont également parfaites. Après plusieurs lavages, ma lingerie Olly est toujours impeccable, même la dentelle dont il faut prendre le plus grand soin.

Le confort de la lingerie Casamance

Niveau confort, pour ce qui est de la matière, je suis complètement satisfaite car le coton est vraiment doux et agréable sur la peau. Le fait que le tissu soit fin y est aussi pour quelque chose puisque de ce fait, le haut comme le bas ne marquent pas la peau. Et la dentelle est, elle aussi, très agréable, on ne la sent presque pas et surtout elle ne gratte pas une seconde.

Pour ce qui est de la coupe, je n’ai pas du tout le même ressenti entre le soutien-gorge et la culotte.

Le soutien-gorge Casamance

J’ai été malheureusement déçu du soutien-gorge Olly, et ce, pour plusieurs raisons. Après avoir pris mes mesures, j’ai décidé d’opter pour une taille M. Aurais-je dû prendre une taille L ? Je pense que cela n’aurait rien changé à mon problème, et je vous explique pourquoi.

Quand on a une forte poitrine, qui a tendance à tomber, on a envie d’avoir un soutien-gorge qui maintienne et remonte les seins un minimum (enfin c’est mon désir en tout cas). Avec le soutien-gorge Casamance, je n’ai eu ni l’un ni l’autre. Comme c’est un soutien-gorge sans armatures, je ne m’attendais pas à avoir les seins qui pointent tout droit, mais quand même… La bordure en dentelle n’étant pas renforcée, elle ne suffit pas à retenir la poitrine, qui du coup, passe légèrement dessous dès que l’on bouge. Et lorsque j’ai essayé de régler les bretelles pour remonter ma poitrine, ce fut également un échec puisque l’attache dans le dos (qui est très bien en tour de taille) s’est mise à remonter quasiment au niveau des omoplates.

Autre problème, la forme en triangle des bonnets, qui ne sied pas du tout aux fortes poitrines. Pour avoir essayé d’autres soutien-gorge en triangle, je pense pouvoir affirmer que ces modèles ne sont pas tellement adaptés aux poitrines généreuses. Peut-être qu’en prenant la taille au-dessus, j’aurais eu moins les seins qui débordent, mais honnêtement j’en doute. Dès que je commence à bouger, ma poitrine ne tient plus en place et sort carrément du soutien-gorge. En automne-hiver passe encore, puisque je porte des pulls, mais je ne me vois pas porter le soutien-gorge sous un débardeur.

Je tiens à préciser que cet avis est purement subjectif puisqu’il correspond à mon ressenti par rapport à ma morphologie. Si vous avez une poitrine plus menue, je pense que ce soutien-gorge sera très seyant !

Un dernier petit détail par rapport au soutien-gorge, c’est l’étiquette qui est présente dans un des bonnets. Je la trouve mal placée car elle dépasse, donc ce n’est pas très joli et du coup quand on essaye de la cacher, c’est un tantinet gênant. La marque m’a signalé que l’étiquette allait changer mais qu’il n’était, par contre, pas envisageable de l’imprimer directement sur le tissu car cela reviendrait beaucoup trop cher et qu’il est impossible de faire une impression sur un modèle tout en dentelle.

soutien-gorge-casamance-olly

La culotte Casamance

Sur une note beaucoup plus positive, je vous avoue que je suis conquise comme jamais par la culotte en coton bio Casamance. Ce modèle est d’une telle justesse que j’en perd mes mots !

Comme je vous le disais plus haut, la dentelle tombe parfaitement sur les hanches. La coupe est donc très flatteuse puisque la culotte épouse parfaitement les courbes du corps. J’ai aussi vraiment apprécié le fait que la culotte ne soit pas trop taille basse et qu’elle soit un peu échancrée, assez pour être sexy, mais pas trop au point de rentrer dans les fesses ! La culotte suit bien les mouvements du corps, on n’a donc pas besoin de venir la remettre en place sans cesse et comme elle est très légère, on ne se sent pas du tout engoncé.

J’ai aussi remarqué que la dentelle restait bien en place, elle ne se roule pas sur elle-même, ce qui est fort appréciable. C’est bien ce qui prouve la recherche et la qualité de ce modèle.

Je peux vous garantir que je ne vais pas me faire prier pour me faire offrir des culottes Olly par mon chéri à la Saint-Valentin, à mon anniversaire, à Noël…

10% de réduction
sur votre lingerie éthique Olly avec le code
WhatADream

〰 Liens affiliés 〰 〰 Produits offerts 〰


Que pensez-vous de la marque Olly ?
Êtes-vous sensible à la lingerie éthique ?
Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le liker ♡ et à le partager !

Write A Comment to What What

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.