Quand le sexe fait plus de mal que de bien

Le tabou des douleurs sexuelles

Femme, homme, cis, trans, non binaire, nous pouvons tou.te.x.s être touché.e.x.s à un moment de notre vie par des douleurs et troubles sexuels.

Pourtant, malgré des chiffres manifestes, il est encore très difficile de parler de sexualité en général et encore plus si celle-ci n’est pas épanouie. Que ce soit le manque de désir, l’absence de rapports dans une relation stable ou les troubles sexuels, les différents sujets liés de près ou de loin à la sexualité, la vraie (et non pas le sexe performatif du porno mainstream) sont réellement tabous.

20% de personnes ayant une vulve/un vagin
souffrent de douleurs pendant les rapports sexuels

Et ce sont les femmes et personnes possédant un vagin qui en souffrent le plus. Pendant que les hommes peuvent en 3 clics trouver toutes les informations nécessaires sur les troubles de l’érection ou l’impuissance et obtenir un diagnostic rapide puis un traitement adéquat, les femmes et personnes possédant un vagin/une vulve font, elleux, face à un mur !

Le manque d’informations sur les douleurs gynécologiques et de délicatesse lors des examens prouvent une fois de plus le désintérêt total du corps médical pour notre sexualité. Pourtant, les conséquences de cet abandon sont terribles. Moins on s’intéresse à un problème, moins les personnes qui en souffrent sont enclines à en parler et moins la médecine progresse. On tombe donc dans un cercle vicieux qui mène les femmes et personnes ayant un vagin/une vulve à culpabiliser, à s’isoler et à accepter fatalement douleurs et absence de plaisir.

sos-douleurs-sexuelles-gynecologiques

Des troubles peu connus et peu reconnus

Ces douleurs, bien qu’elles soient fréquemment incomprises et mal diagnostiquées tendent de plus en plus à se faire connaître et reconnaître.

La dyspareunie

Il existe plus d’une dizaine de problématiques pouvant causer ce qu’on appelle une dyspareunie, des douleurs plus ou moins intenses que ce soit pendant ou après un rapport sexuel. Les dyspareunies peuvent être chroniques avec une douleur permanente et persistante ou aiguës si la douleur apparaît subitement pendant ou après un rapport sexuel.

Exemples de problématiques, troubles et maladies pouvant causer une dyspareunie

  • La sécheresse vaginale : c’est le manque de lubrification naturelle du vagin, causant ainsi plusieurs douleurs comme des irritations, des démangeaisons, des fissures, et qui peut amener à une vulvodynie ou vestibulodynite.
  • Vulvodynie et vestibulodynite : c’est une douleur génitale généralisée sur l’ensemble ou une partie de la vulve, sans lésion apparente, chronique (plus de 6 mois), qu’aucun autre diagnostic ne peut expliquer. La personne qui en souffre ressent alors généralement des sensations de brûlures, d’irritations, de coupure ou de déchirement. Cette douleur peut apparaître pendant un rapport sexuel mais aussi en dehors quand une pression est exercée sur la vulve (vêtements serrés, vélo, serviettes menstruelles, etc.). Contrairement aux autres, on ne connaît pas encore l’origine d’une vulvodynie.
  • La mycose : c’est une infection de la vulve et du vagin par un champignon (souvent le candida albicans) qui se traduit par des pertes blanches épaisses, des démangeaisons et des brûlures locales.
  • L’herpès génital : c’est une maladie virale et contagieuse (sexuellement transmissible) due à l’Herpes Simplex Virus et localisée sur les organes sexuels. Les symptômes de l’herpès génital sont des démangeaisons, des brûlures ou des picotements créant des lésions comme des petites cloques remplies d’un liquide translucide qui éclatent et sèchent en formant des croûtes.
  • L’endométriose : c’est une maladie chronique qui se manifeste par un développement de tissu semblable au tissu endométrial à l’extérieur de l’utérus provoquant (de bien de différentes façons d’une personne à l’autre) des lésions, des adhérences et des kystes ovariens, (endométriomes) dans les organes colonisés.

Malheureusement, la liste des problématiques causant une dyspareunie ne s’arrête pas là : névralgie pudendale, cystite interstitielle, syndrome MRKH, vaginite, vulvite, kraurosis, etc.

Le vaginisme

Le vaginisme est un trouble sexuel qui se traduit par des contractions des muscles entourant le vagin afin de fermer l’orifice vaginal, empêchant ainsi toute pénétration, quelle qu’elle soit (pénis, tampon, doigt, spéculum…).

Il s’agit d’un réflexe de protection involontaire qui est majoritairement d’origine psychologique. Si on distingue le vaginisme de la dyspareunie, c’est parce que cette dernière se manifeste non pas par une pénétration impossible, mais par une pénétration difficile et douloureuse.

vaginisme-douleur-sexuelle-les-cles-de-venus

Avoir mal pendant un rapport sexuel, ce n’est pas normal (sauf si c’est voulu) mais ça ne fait pas de vous une personne anormale. Il est donc essentiel de trouver des personnes compétentes pour trouver des solutions adaptées, et c’est là qu’intervient l’association Les Clés de Vénus.

Les Clés de Vénus pour s’informer, comprendre et agir

Qui se cache derrière Les Clés de Vénus ?

Les Clés de Vénus est une association française de patientes, dite “Loi 1901” fondée en 2009 en Bretagne et actuellement présidée par Aurélie Botte. Composée uniquement de bénévoles, dont une secrétaire et une trésorière, l’association s’est donnée pour mission d’informer et d’accompagner les patient.e.x.s et le corps médical sur le vaginisme et les dyspareunies.

Quand Aurélie Botte s’est intéressée de près à ces problématiques, elle s’est vite rendu compte qu’il y avait un sérieux manque d’informations sur le sujet. A l’époque, les personnes souffrant de dyspareunies et de vaginisme ne trouvaient du réconfort que grâce à des témoignages sur un forum. Ces troubles étant méconnus, à la fois du grand public et du personnel de santé, le diagnostic était quasiment impossible et la majorité des personnes se retrouvaient alors en errance thérapeutique pendant des années.

Aurélie et deux autres bénévoles ont alors décidé d’agir, en créant (ce qui devait être à la base un simple flyer) une association. Leur contribution aurait pu s’arrêter là, mais leur démarche a pris d’énormes proportions et une action en entrainant une autre, elles se sont finalement retrouvées en première ligne.

Du temps, de l’énergie et de l’argent, il n’en faut pas moins pour faire vivre l’association et le site internet qu’Aurélie a créé de ses propres mains alors qu’elle n’avait pas la moindre notion de codage. (Le site est actuellement en refonte pour être plus ergonomique et plus intuitif)

Les Clés de Vénus repose exclusivement sur les dons et les adhésions – puisqu’elle ne reçoit aucune subvention – et surtout sur le bénévolat (mettez vos compétences au service de l’association). C’est pourquoi il est essentiel de faire connaître la faire connaître au plus grand nombre !

les-cles-de-venus

Les Clés de Vénus, une mine d’or de documentation

Que l’on cherche des informations précises ou que l’on se sente perdu.e et qu’on ait besoin de réponses à nos questions, Les Clés de Vénus est LE site incontournable pour trouver de l’aide. Celui-ci est divisé en deux parties.

Dans la première, l’association met à disposition de nombreuses informations* et de nombreux conseils gratuitement comme des fiches informatives et explicatives (définition, schémas, etc.) sur les différentes problématiques liées aux douleurs sexuelles, mais aussi sur la sexualité en général (anatomie, contraception, etc.).

On y retrouve également un glossaire, une bibliographie, une rubrique questions-réponses, de nombreux articles de presse et des liens vers des sites spécialisés.

La deuxième partie du site est réservée aux adhérent.e.x.s de l’association. Elle donne accès à encore plus de documentation, notamment des compte-rendus de conférences et réunions médicales, des interview de spécialistes de la santé, des articles inédits et des dossiers complets sur certains sujets ainsi que des témoignages et une rubrique “lu et testé pour vous”.

Les Clés de Vénus permet aussi aux adhérent.e.x.s de se retrouver pour échanger, via un groupe facebook mais aussi en proposant la gratuité ou une réduction pour des évènements liés à la santé sexuelle (réunion médicale, atelier de sophrologie, danse sensitive, etc.). Plusieurs visioconférences sont également organisées en raison des mesures sanitaires.

Enfin, l’association propose même des aides financières à la rééducation périnéale.

*Bien que les textes soient écrits par des bénévoles de l’association, ils font tous l’objet d’une validation par des professionnel.le.x.s de santé avant d’être publiés.

L’annuaire des pro

Un autre élément important que l’on retrouve sur le site Les Clés de Vénus, c’est l’annuaire des professionnel.le.x.s. Celui-ci a été créé et est régulièrement mis à jour par l’association afin de nous orienter vers l’ensemble du corps médical spécialisé ou sensibilisé aux douleurs sexuelles et gynécologiques, comme des thérapeutes, des gynécologues ou encore des dermatologues.

Ce sont les patient.e.x.s qui recommandent en majorité le personnel de santé présent dans l’annuaire. Celui-ci a donc vocation à ne proposer que des professionnel.le.x.s bienveillant.e.x.s, mais il est important de comprendre que chaque personne est unique.

C’est pourquoi, l’association a mis en place un annuaire enrichi (pour les personnes avec adhésion), qui a l’avantage de contenir les commentaires des patient.e.x.s ayant déjà consulté, ainsi que des informations précises sur chaque spécialiste.


Personnellement, je souffre de vulvodynie depuis début 2020 et Les Clés de Vénus m’a énormément aidé à comprendre cette pathologie et à me tourner vers les bonnes personnes. Je pense vous reparler de ma vulvodynie dans un article dédié, car il est important pour moi de témoigner sur ces sujets encore si tabou en France, comme je l’ai fait pour mon IVG médicamenteuse.


Connaissez-vous Les Clés de Vénus ? Si vous avez envie de parler de vos propres douleurs sexuelles, n’hésitez pas à laisser un commentaire sous cet article car votre témoignage peut aider de nombreuses personnes à se sentir moins seules ♡

Write A Comment to What What

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It