Les Anglais débarquent … J’ai mes ragnagnas …  Zone rouge … Pas besoin de vous faire un dessin. Sujet tabou ou non, j’ai décidé de vous parler de ma nouvelle copine de règles : la coupe menstruelle.

En 2016, la TVA sur les tampons et serviettes hygiéniques est passée de 20% à 5,5%, une décision très attendue pour toutes les personnes menstruées, qui ne peuvent pas se passer de ces produits de première nécessité. Et pendant que nous nous réjouissions de cette avancée, une jeune américaine venait nous remettre les pieds sur Terre. Son nom ? Lauren Wasser. Son combat ? Les tampons ! A 24 ans, Lauren a perdu sa jambe à cause d’un choc toxique (infection bactérienne causée par un tampon usagé porté trop longtemps). Oui c’est rare et certains diront qu’elle n’a pas eu de chance. Mais franchement, pensez-vous vraiment que ce soit une question de chance ? Les tampons sont composés de fibres synthétiques et ont un pouvoir ultra absorbant, ce qui vous l’aurez compris, ne fait pas bon ménage. Et s’il y avait une autre alternative ? Arrêtons cette torture et célébrons l’avènement de la coupe menstruelle !

La cup, mon nouveau rendez‐vous mensuel

cup féminine

Depuis quelques années la coupe menstruelle ou cup est en train de redonner de l’espoir à toutes les personnes ayant leurs règles. Ce petit récipient est à lui seul en train de bousculer l’industrie des tampons et autres produits menstruels conventionnels. Et pour cause !

Cela faisait plusieurs mois que je me tâtais. Après avoir vu plusieurs vidéos, et surtout après avoir entendu les éloges de nombreuses amies sur cette petite coupe, j’ai décidé de me lancer. Pourquoi ? Pas vraiment pour la nouveauté ou l’innovation, mais plutôt parce que comme presque tout le monde, j’en avais marre de dépenser des fortunes en tampons et serviettes. J’ai donc acheté il y a 2 mois, la cup Lamazuna sur Mademoiselle Bio ! Cette coupe, vendue dans une pochette en coton bio, est composée de silicone platine, un silicone médical qui garantit une meilleure qualité et durée de vie qu’un silicone classique, et très approprié pour rester à l’intérieur du corps humain pendant 30 jours. La cup Lamazuna est aussi 100% hypoallergénique, sans latex, sans phtalates ni agents blanchissants.

Me voilà donc avec une cup menstruelle pour les 10 ans à venir. Quoi ?? 10 ans ?? Eh oui, la coupe menstruelle se change seulement tous les 10 ans.

La coupe menstruelle, 3 raisons de ne plus s’en passer

1. Pour son intérêt sanitaire

La cup menstruelle présente beaucoup moins de risques que les tampons car elle ne contient aucun produit chimique. Adieu les infections, les brulures et autres irritations !

Autre risque soulevé par les tampons et serviettes hygiéniques traditionnels : la septicémie (infection par le sang). Ce risque est beaucoup plus minime avec une coupe menstruelle, même s’il ne faut pas oublier qu’il existe. D’ailleurs si vous avez des saignements abondants, je vous conseille de voir votre médecin avant d’acheter une cup.

Et ce fameux risque de syndrome du choc toxique ? Si vous lisez un peu la notice d’utilisation de vos tampons, vous y verrez toutes les explications de cette maladie (vomissements, évanouissement, chute de tension et signes de déshydratation, un choc toxique pouvant être fatal). Si la principale cause est une mauvaise utilisation des protections menstruelles internes, il est vrai que les tampons conventionnels ont tendance à favoriser le SCT à cause de leur composition.

Attention je ne vous dis pas qu’il y a zéro risque avec la cup, mais elle sera toujours plus saine qu’un tampon de supermarché. Si vous êtes quand même team tampon, je vous conseille d’opter pour des tampons en coton biologique et pourquoi pas des tampons lavables pour une protection zéro déchet.

Si vous ressentez des symptômes similaires, n’attendez pas et filez aux urgences ou appelez votre médecin !

2. Pour son intérêt économique

Les protections intimes ont beau être essentielles, elles ne sont (malheureusement) pas gratuites. D’ailleurs plus le coût est élevé, plus les risques d’infections augmentent. Je m’explique. Les personnes en précarité et en grande pauvreté n’ont pas suffisamment de ressources pour changer leurs protections. Elles sont bien souvent obligées d’utiliser moins de produits menstruels, et donc de les garder plus longtemps pendant leurs règles. Et comme vous le savez, entre leurs composants et leur pouvoir absorbant, les tampons et les serviettes sont de véritables nids à bactéries.

Une coupe menstruelle coûte entre 15 et 40 euros. Si on estime nos dépenses pour des protections jetables à 60 euros par an, alors il suffit de quelques mois pour rentabiliser la cup et faire des économies.

3. Pour son intérêt écologique

Si comme moi vous êtes sensible aux alternatives « green » faciles et rapides à adopter, alors voilà encore une bonne raison de passer à la cup menstruelle. Moins de déchets sans bousculer votre quotidien, c’est ce que j’aime avec cette cup. Réutilisable pendant 5 à 10 ans (selon les marques), elle permet d’éviter les pollutions liées aux déchets qu’engendrent la fabrication des produits menstruels classiques (emballages compris).

 cup-menstruelle-lamazuna

Comment adopter la coupe menstruelle ?

Pour bien choisir sa coupe menstruelle il faut prendre en compte trois éléments : son flux menstruel, son anatomie et son style de vie.

Il existe de nombreuses cup différentes, avec une forme différente, c’est pourquoi il est essentiel de bien prendre son temps pour la choisir. Par exemple, celles qui ont un périnée plutôt sensible se tourneront vers une coupe souple, alors que celles qui pratiquent beaucoup de sport choisiront une cup plus rigide. De même en fonction de votre flux, vous pourrez choisir entre plusieurs tailles selon celles proposées.

Et comment ça marche cette cup ?

La coupe menstruelle, comme toute protection intime va récupérer votre flux sanguin. Je vous l’accorde ce n’est pas une révolution ! Mais contrairement à un tampon qui va absorber le sang, la cup en forme de cloche va simplement le recueillir. Et c’est ça qui est vraiment top ! Grâce aux perforations sur le côté du col, un joint d’étanchéité se forme et hop, plus de fuites, plus d’odeurs désagréables et plus d’irritations.

La stérilisation

Avant la première utilisation et avant chaque cycle, il est obligatoire de stériliser votre cup. C’est selon moi, l’aspect le plus relou de cette protection, mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour préserver sa santé, n’est-ce pas ? Pour la stériliser, il existe donc plusieurs méthodes :

  • avec une casserole en faisant bouillir la cup de 3 à 5 minutes (pensez à placer la cup dans un fouet pour éviter que les bords ne viennent toucher la casserole)
  • avec une pastille de stérilisation placée dans un grand volume d’eau
  • avec un stérilisateur à biberons ou à tétines (à vapeur ou micro-ondes)
  • avec un stérilisateur spéciale cup

Après la stérilisation, vous pouvez laisser sécher votre coupe à l’air libre puis la conserver dans sa pochette.

L’insertion et le retrait

Une fois que vous vous êtes lavé les mains, vous pouvez commencer à manipuler votre cup menstruelle. Ici pas d’applicateur, on utilise simplement ses doigts !

Pour commencer il faut plier la coupe sur elle-même. Il existe plusieurs techniques de pliage, le but étant de trouver celle qui vous paraitra la plus adaptée à votre anatomie pour insérer votre cup facilement et sans douleur. Parmi les plus connues, il y a le pliage en forme de C, le pliage en forme de 7, et le pliage « punchdown ».

Peu importe la technique que vous choisirez, il y a toujours un temps d’adaptation avant de devenir un.e expert.e. Le plus important c’est de ne pas paniquer et de ne pas avoir peur de son corps, et au contraire mieux vous le connaitrez, plus ce sera facile. Pour plus de confort vous pouvez humidifier la cup pour les règles mais aussi raccourcir sa tige. Vous pouvez ensuite insérer votre coupe, sans trop pousser, car elle doit rester à l’entrée du vagin. Et c’est là que la magie opère ! La coupe se déplie, les bords de celle-ci se retrouvent plaqués contre les parois vaginales créant un joint d’étanchéité, et nos muscles vaginaux se mettent au travail en maintenant la coupe en place.

Même si la cup est censée s’ouvrir d’un coup, je vous conseille quand même de faire le tour avec votre doigt pour voir si elle est bien dépliée, cela vous évitera d’avoir quelques vilaines surprises.

Parlons de retrait maintenant ! Encore une fois, il va falloir faire travailler ses muscles. Mais je vous rassure, rien de comparable avec une séance d’abdos-fessiers ! Le but est d’attraper la cup menstruelle délicatement en la pinçant pour faire entrer l’air, tout en poussant vers le bas avec les muscles du vagin et le périnée. Vous pouvez vous aider de la tige, mais pas question de tirer dessus, elle doit simplement aider à attraper la base de la cup. Et on ne fait pas ça d’un coup sec, sauf si vous voulez vous faire mal et repeindre les murs ! N’hésitez donc pas à tortiller la coupe d’un côté puis de l’autre pour la retirer en douceur.

L’entretien

Après 6 à 8 heures, et donc chaque retrait, il faut rincer la coupe à l’eau froide. Pourquoi l’eau froide et pas l’eau chaude ? Parce que l’eau chaude va « cuire » le sang, ce qui va colorer votre cup. Lors du rinçage, évitez aussi d’utiliser du savon, ce n’est pas nécessaire et si la coupe est mal rincée, vous aurez plus de risque de choper une mycose !

Je sais au travail, ce n’est pas facile d’aller rincer sa coupe discretos. Si vous ne pouvez pas atteindre le lavabo sans croiser un.e collègue, et si vous n’avez pas de bouteille d’eau à disposition, vous pouvez exceptionnellement essuyer la coupe menstruelle avec du papier toilette. Mais dans ce cas, il sera indispensable de la rincer dès que vous le pourrez. Cette « technique » doit néanmoins rester très occasionnelle. Vous pouvez aussi utiliser le stérilisateur So’Cup (-10% avec le code WHATWHAT10) pour rincer votre coupe menstruelle, celui-ci a l’avantage d’être pliable. Il suffit de le glisser dans une poche puis de le remplir d’eau au lavabo une fois aux toilettes.

Bon je crois que je vous ai tout dit sur cette fameuse coupe menstruelle ! Mon ressenti au bout de 2 mois ? Contrairement aux tampons et serviettes, la cup Lamazuna ne me gêne pas du tout. La période des règles n’est clairement pas la plus fun du mois, alors si on peut se sentir mieux dans ses vêtements, ou même tout.e nu.e (avec un tampon dont la ficelle dépasse c’est quand même moins facile de se sentir sexy), on ne va pas refuser !

Coupe menstruelle Lamazuna – 26,30 – Mademoiselle Bio

〰  Liens Mademoiselle Bio et So’Cup affilié 〰


Que pensez-vous de cette nouvelle alternative aux protections menstruelles ?
N’hésitez pas à liker et à partager cet article s’il vous a plu !

iconecoeurGardez cet article au chaud en l’épinglant sur Pinterest !

2 Comments

  1. Bonjour
    super article
    j ai voulu essaye plusieurs modèle mais la tiges me déranges, comment choisir le modelé et la marque
    merci pour cet article

  2. What What

    Hello,

    Tu peux couper la tige si celle-ci te gêne ;)

    Bises,
    Justine

Write A Comment to What What

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It