Dans ma démarche “zéro déchet”, je suis passée de la salle de bain à la cuisine !

J’aime faire les choses en douceur, c’est pourquoi je me penche toujours vers des astuces qui ne viendront pas trop chambouler mon mode de vie. Ayant été élevée à l’eau en bouteille plastique, j’ai toujours eu l’habitude d’avoir plusieurs bouteilles à disposition chez moi, et encore plus au bureau. A la maison, j’avais déjà remplacé les bouteilles d’1,5L par des bouteilles en verre, Monsieur préférant l’eau du robinet, mais au bureau, que du plastique, dans son sac à main, que du plastique et sur ma table de chevet, que du plastique !

Et puis il y a quelques mois, je me suis rendue compte que tout ce plastique n’avait aucun sens, et qu’il était temps de passer à la bouteille réutilisable !

3 bonnes raisons d’arrêter l’eau en bouteille ?

La bouteille en plastique, un fléau pour l’environnement

Le plastique ce n’est pas moins de 7 composants différents (PET, PEHD ou HDPE, PVC, PELD ou LPDE, PP, PS, PS, PC) qui polluent notre planète dès leur production jusqu’à leur décomposition.

La production de plastique tout d’abord nécessite de faire appel à des énergies naturelles non renouvelables comme le pétrole, le gaz naturel ou le charbon. Mais cela ne s’arrête pas là, puisque le processus d’embouteillage requiert également énormément d’eau. Utiliser deux ou trois litres d’eau pour en produire 1 litre ? On marche sur la tête !

Le recyclage de plastique n’est lui non plus pas en reste. En France, seuls les plastiques PET et PEHD sont recyclés. Alors certes, au moins ils sont recyclables, mais nous savons très bien que tout cela n’est que théorie. Dans la pratique, seulement 20% du plastique est recyclé en France. Et à y regarder de plus près, on s’aperçoit qu’en réalité, le plastique n’est pas recyclable à l’infini. Et malheureusement, la plupart du plastique recyclé est directement envoyé en Asie, un transport qui occasionne des dépenses énergétiques supplémentaires et génèrent des émissions de gaz à effet de serre.

La décomposition du plastique est l’impact le plus important sur l’environnement. Si l’on considère que 20% du plastique est recyclé en France, cela veut dire que 8 bouteilles plastiques sur 10 se retrouveront donc enfouies, incinérées, ou un peu partout dans l’environnement et dans les cours d’eau. Il faut environ 1 000 ans à une bouteille plastique pour disparaître de la surface de la Terre ! Et même si elle finit par disparaitre, les résidus toxiques dus à sa décomposition, eux restent bien présents. Sans oublier que la plupart des déchets plastiques finissent dans la mer et polluent l’écosystème marin. Il existe à ce jour, 5 parcelles dites gyres océaniques*, c’est-à-dire des zones maritimes où se sont échoués au moins 269 000 tonnes de déchets plastiques.

* Documentaire “Le Plastique, Menace sur les Océans” – Arte

L’eau en bouteille plastique, pas meilleure que l’eau du robinet

Ce n’est pourtant pas un scoop, l’eau du robinet n’a rien de sale ou d’impure. Surtout qu’elle est soumise à une réglementation très stricte en France. Vous pouvez d’ailleurs retrouver une carte interactive de la qualité de l’eau par région qui prouve bien que l’eau du robinet est saine et plus contrôlée que l’eau en bouteille.

Pourtant, le plus important, ce n’est finalement pas l’eau, mais bien le contenant ! Le plastique des bouteilles est fabriqué à partir de composés chimiques qui sont très nocifs pour notre santé. On y retrouve les perturbateurs endocriniens, ces substances naturelles ou artificielles qui viennent perturber notre organisme et pouvant être à l’origine de diverses maladies.

Même s’il y a de nombreuses polémiques sur l’eau du robinet, elle reste plus sure pour notre santé, que l’eau contenue dans des bouteilles plastiques. Et les préférences de chacun en matière de goût ne sont pas du tout un obstacle à la consommation de l’eau du robinet, car il existe de nombreux moyens pour modifier celui-ci.

carafe d'eau ikea zéro déchet

L’eau en bouteille, un prix démesuré

L’eau du robinet est 100 à 200 fois moins chère que l’eau en bouteille.

Rappelons que l’eau en bouteille était il y a bien longtemps un produit de luxe. Aujourd’hui, tout le monde en boit, et pourtant s’il y a bien un produit sur lequel on peut faire des économies, c’est celui-là. Pour un prix moyen de 1.87 euro par an et par personne d’eau du robinet, il faut compter 240 euros pour l’eau en bouteille. Pourquoi l’eau en bouteille est-elle si chère ? Parce qu’il faut payer pour l’emballage et le transport. Un prix démesuré pour un produit inutile.

Les alternatives à la bouteille plastique

Mais qu’est-ce qu’on peut faire ? Dire adieu à la bouteille en plastique n’est finalement pas si compliqué, et je vous explique pourquoi !

Vous pouvez très facilement réutiliser une bouteille en verre (comme celle des limonades artisanales). Vous pouvez aussi acheter un pichet ou une carafe, il en existe de très simples et design aujourd’hui, bien loin des vieux pichets de grand-mère ! J’ai moi-même essayé ces deux options et je préfère largement le pichet en verre qui est plus pratique à remplir et même à verser grâce à son bec. Vous pourrez le constater très rapidement, avoir plusieurs bouteilles réutilisables et un ou deux pichets c’est vraiment un jeu d’enfant.

Si vous êtes réticent à l’idée de goûter l’eau du robinet, comme je le disais plus haut, il n’y a aucune raison d’avoir peur de sa qualité et quant à son goût, il existe plein de solutions pour y remédier comme le filtre assainissant sous l’évier (ou portable), le jus de citron ou un brin de menthe fraîche pour parfumer, laisser sa bouteille/pichet au frais 30 min à 1 heure, ou encore les perles de céramique pour l’instant peu connues du grand public.

bouteille réutilisable qwetch et myequa

Dedans, ok, mais dehors ? C’est vrai qu’il est plus facile de modifier ses habitudes chez soi, là où la plupart du temps, on n’est confronté à personne. Changer ses habitudes ce n’est jamais agréable, mais ce n’est surtout jamais impossible !

Au bureau, pour un pique-nique, en balade, en voiture, rien ne vous empêche d’avoir une bouteille d’eau sur vous ! Avec le large choix de bouteilles et gourdes réutilisables proposées, vous avez de quoi vous équiper pour n’importe quelle situation. La seule condition est de choisir une bouteille/gourde de qualité, de préférence en verre ou en inox.

Autre point sur ce geste écolo et pas des moindres : savoir dire non ! C’est peut-être ce qu’il y a de plus difficile quand on décide de passer aux bouteilles réutilisables. Mais une fois de plus, il suffit d’avoir confiance en soi et en ses convictions, et d’avoir toujours sa bouteille ou sa gourde réutilisable à portée de main.

Depuis que je suis passée aux bouteilles réutilisables, j’ai fait de nombreuses économies. J’ai opté pour un pichet en verre à la maison (Ikea), une bouteille en verre pour le bureau (My Equa), une bouteille en inox pour ma table de chevet (Qwetch) et bientôt une bouteille pour mon sac à main de la marque Chilly’s Bottles viendra rejoindre ma collection.

Même si parfois les gens sont surpris de mon refus de prendre une bouteille plastique, je ne retournerai en arrière pour rien au monde !


Et vous, avez-vous déjà pensé aux bouteilles réutilisables ?

2 Comments

  1. Hey!
    Comme toi, j’ai dis adieu aux bouteilles en plastiques ! J’emporte avec moi ma gourde en inox Qwetch et à la maison, c’est bouteille en verre. Pour garder un bon goût plus longtemps et purifier correctement l’eau du robinet (beaucoup de calcaire chez moi), j’y mets des perles en céramique de la marque Les Verts Moutons ! J’y ai consacré un article complet sur le blog si ça t’intéresse :) Mon eau ne tourne pas (goût) et est vraiment meilleure !
    Bisous,
    Joy

  2. Encore un article super complet, bravo ! On voit que tu prend ton temps pour écrire, c’est top :)
    Je cherche à réduire progressivement mes déchets, et je suis très contente de découvrir un article comme ça. Je vais bientôt passer commande chez chillysbottles sur tes bons conseils ! :)

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.