Le tampon lavable, quésaco ?

Le tampon réutilisable, c’est la toute dernière innovation en matière de protection menstruelle zéro déchet. Après les serviettes hygiéniques lavables, la cup et les culottes menstruelles, c’est au tour du tampon zéro déchet de s’inviter pendant vos règles !

Que vous ayez 15, 25 ou 35 ans, vous savez surement ce qu’est un tampon. Vous en utilisez peut-être même chaque mois lors de vos menstruations. Eh bien sachez qu’un tampon réutilisable c’est avant tout un tampon.

Concrètement c’est un morceau de tissu (de préférence en coton biologique) que l’on peut rouler sur lui-même afin qu’il ait la forme d’un tampon conventionnel. Comme un tampon traditionnel, il s’insère dans le vagin afin d’absorber le sang des règles. Et il est également muni d’une ficelle afin de faciliter son retrait. Sauf que contrairement au tampon conventionnel, ce type de tampon ne se jette pas puisqu’il suffit de le laver pour pouvoir le réutiliser.

Bien utiliser son tampon réutilisable

Que ce soit un tampon traditionnel ou un tampon lavable, leurs précautions d’usage sont absolument identiques. Voici les 3 règles à suivre quand on utilise un tampon – et plus généralement une protection intravaginale :

  • Bien se laver les mains avant de mettre et retirer son tampon.
  • Changer son tampon toutes les 4 heures (6 heures grand maximum).
  • Ne pas dormir avec un tampon.

Avant de mettre un tampon réutilisable pour la première fois, il est recommandé de le laver ou de le faire bouillir quelques minutes puis de le laisser sécher à l’air libre.

Ma méthode pour enrouler un tampon lavable

Il vous suffit de rouler votre tampon sur lui-même puis d’enrouler la ficelle autour en terminant par un nœud. Comme toutes les morphologies sont différentes, à vous d’ajuster (de serrer ou non) votre tampon en fonction de vos préférences. Il en va de même pour la ficelle dont vous pouvez ajuster la hauteur afin qu’elle dépasse juste ce qu’il faut.

Comment insérer et retirer son tampon réutilisable ?

Le tampon lavable n’est pas muni d’un applicateur, il s’insère dans le vagin et se retire avec les doigts, ce qui implique d’être un minimum à l’aise avec son corps et le sang des règles. N’hésitez pas à tester plusieurs positions pour trouver celle dans laquelle vous pourrez insérer votre tampon facilement.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut être le plus relax possible (je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire) afin que vos muscles soient, eux aussi, détendus, à la fois pendant l’insertion et pendant le retrait.

L’insertion

Un tampon propre est toujours assez sec, donc pour faciliter l’insertion, vous pouvez sans problème le badigeonner d’un peu d’huile de coco, surtout si vous souffrez de sécheresse vaginale (l’huile de coco est aussi réputée pour lutter naturellement contre les mycoses).

Votre tampon doit ensuite être inséré délicatement dans votre vagin. Pour éviter de vous faire mal, n’oubliez pas d’incliner votre tampon vers l’arrière (pensez “bas du dos”) et non vers le haut. Et si besoin, révisez votre anatomie et regardez votre vulve dans un miroir (vous verrez ça vaut le coup d’œil) !

Si le tampon est mal introduit, vous allez tout de suite sentir une gêne. Dans ce cas, il vaut mieux l’enlever et le remettre en place. Le tampon ne doit pas dépasser de votre vulve. N’hésitez pas à l’insérer profondément, car même si vous ne voyez plus la ficelle, vous pourrez toujours le retirer avec les doigts.

Le retrait

Pour bien retirer votre tampon sans vous faire mal, il ne faut pas tirer d’un coup sur la ficelle, mais faire travailler vos muscles. Le but est de pousser le tampon vers le bas afin que vous puissiez tirer sur la ficelle pour le retirer. Vous pouvez également aller chercher l’extrémité du tampon avec les doigts afin de le déloger un peu du vagin, avant de tirer sur la ficelle.

avis-tampon-lavable-imsevimse

Bien entretenir son tampon réutilisable

Une fois le tampon enlevé, déroulez-le pour pouvoir le rincer immédiatement à l’eau froide et enlever un maximum de sang (on évite toujours l’eau chaude réputée pour cuire le sang et laisser des taches).

Ensuite, vous pouvez laver directement votre tampon à la main avec un savon neutre ou à la machine à une température de 60-90°C avec une lessive écologique (de préférence dans un filet de lavage pour qu’il ne se perde pas). On évite surtout les savons et lessives qui pourraient endommager l’absorption du tissu comme le savon de Marseille. Si vous choisissez de mettre votre tampon réutilisable en machine, veillez à ne pas ajouter d’assouplissant ou de détachant.

Laissez sécher votre tampon à l’air libre ou mettez-le au sèche linge à basse température et rangez-le précieusement dans sa boîte ou une pochette propre. Si vous voulez être sûr qu’il n’y ait plus aucune trace de savon, vous pouvez faire bouillir votre tampon quelques minutes avant de le laisser sécher.

Vous avez encore des questions sur le tampon lavable ?
Retrouvez ma FAQ avec 30 questions-réponses !

focus-tampon-lavable-imsevimse

3 avantages du tampon lavable

  1. C’est non toxique
    Les tampons réutilisables en coton biologique sont beaucoup plus respectueux de votre santé que les tampons conventionnels. Des études ont prouvé que les tampons jetables traditionnels en coton contenaient énormément de substances toxiques. À cause des procédés chimiques utilisés pour la culture du coton puis la fabrication des tampons, on retrouve dans ces derniers des substances très dangereuses pour la santé : pesticides, phtalates, hydrocarbures aromatiques polycycliques, dioxines, furanes, etc. Cependant, que ce soit un tampon classique en coton, en coton biologique ou un tampon réutilisable, le risque zéro en ce qui concerne le syndrome du choc toxique n’existe pas. C’est pourquoi il est vraiment très important de choisir un tampon à la bonne capacité d’absorption et de ne surtout pas le laisser plus de 6 heures dans son vagin.

  2. C’est écologique
    Comme toute protection zéro déchet, le tampon lavable a un impact moindre sur l’environnement que ce soit grâce au choix des matériaux (coton biologique), à sa fabrication, et évidemment grâce au fait qu’il soit réutilisable. Avec une durée de vie de 10 ans voire plus, le tampon lavable ne participe pas à l’augmentation des déchets domestiques. De plus, en fin de vie, il est largement moins polluant qu’un tampon conventionnel bourré de produits chimiques.

  3. C’est économique
    En se basant sur les moyennes du cycle menstruel, l’achat de tampons réutilisables est très rapidement rentabilisé.
    En moyenne, une personne menstruée a un cycle de 28 jours avec des règles qui durent 5 jours de 13 ans à 50 ans. En changeant de tampon toutes les 4h et en optant pour une autre protection la nuit , il faut compter environ 4 tampons par jour donc 20 tampons pour 5 jours de règles. Cela représente 240 tampons par an, soit environ 8880 tampons pour la totalité d’une vie menstruée !
    Si on prend une boîte de 16 tampons jetables en coton biologique à 4.90€ (d’une marque très connue), on arrive à un coût d’environ 2664€ de tampons pour une vie menstruée. En achetant une boîte de 8 tampons réutilisables à 21.50€ pour 5 jours de règles pendant 10 ans, on arrive à un coût de 86€ pour 40 ans de menstruations.
    Les tampons réutilisables sont donc 30 fois moins chers que les tampons jetables à qualité égale.
avis-tampon-hygienique-lavable-imsevimse

Je teste le tampon réutilisable ImseVimse

Quelques mots sur ImseVimse

La marque ImseVimse a été créée en 1988 par Marie Wallenberg en Suède. Son objectif depuis toujours, est de proposer des produits réutilisables pour femmes et enfants, sains et respectueux de la planète.

Déjà experte en matière de protections menstruelles zéro déchet (SHL et cup), la marque frappe un grand coup en 2018 en créant un tampon réutilisable ! C’est en notant la croissance incroyable des ventes de tampons jetables, que la marque s’est mise en tête de fabriquer une alternative saine et écologique. Il faudra pas moins d’un an et demi pour créer ce tout nouveau produit. Pour tester ses tous derniers prototypes, la marque ImseVimse n’a pas hésité à faire appel à sa communauté sur les réseaux sociaux. Elle a ainsi fait valider ses premiers tampons réutilisables à plusieurs personnes (3 à 6 mois de test) avant de les mettre en vente.

Les tampons ImseVimse

Fabriqués en Turquie dans une usine respectant l’éthique commerciale et la responsabilité environnementale (norme internationale Sedex Member Ethical Trade Audit), les tampons ImseVimse sont composés de deux couches de coton biologiquecultivé en Turquie ce qui limite l’empreinte carbone – et certifiés STANDARD 100 City OEKO-TEX®.

Vendus par lot de 8 dans une boîte en carton certifiée FSC, les tampons lavables sont disponibles en 3 tailles correspondant aux flux légers, flux réguliers et flux abondants.

Avec une durée de vie de 10 ans, voire plus, ces tampons ont un impact écologique assez faible. Mais il n’en reste pas moins qu’ils ne sont pas éternels. Sur son site, la marque propose déjà de récupérer les vieilles couches en tissu de ses clients afin de les réutiliser, elle ne devrait donc pas tarder à trouver une solution pour les tampons usagés.

Mon avis sur le tampon lavable ImseVimse

Les points positifs

  • Transparence de la marque : en plus des informations comme la composition et le pays de fabrication, on retrouve des informations précises sur le SCT avec une mention directement sur la boîte et une explication plus importante sur la notice d’utilisation. La marque a également répondu sans problème (et rapidement) à mes questions sur la provenance des matières et la fabrication du produit.
  • Design : j’adore l’esthétisme du packaging et du tampon. C’est minimaliste et épuré, tout ce que j’aime !
  • Facilité d’utilisation : pour moi, il n’y a rien de compliqué à enrouler la bande de coton bio et à faire un nœud, même si cela demande un peu de dextérité. Comme vous pouvez le constater dans la vidéo plus haut, en 1 minute, l’affaire est pliée !
  • Adaptabilité : à part pour dormir, le tampon lavable peut être utilisé dans n’importe quelle situation. Aussi bien pour travailler que faire du sport ou encore se baigner.
  • Praticité en extérieur : le tampon est idéal quand on est au travail, en voyage ou qu’on doit tout simplement se changer à l’extérieur. Il ne prend pas de place dans un sac, on peut le retirer facilement et le ranger directement dans une pochette et il n’y a pas besoin de le rincer donc pas besoin d’avoir accès à un point d’eau (on peut utiliser du gel hydroalcoolique pour se nettoyer les mains avant de manipuler le tampon).
  • Confort : une fois en place, on ne le sent plus du tout ! On risque même de l’oublier donc faites bien attention.
  • Efficacité : les tampons réutilisables absorbent parfaitement le sang des règles. Si le tampon est bien inséré et correctement utilisé, il n’y a ni fuites, ni odeurs.
  • Temps de séchage : il faut environ une demi-journée pour que les bandes de coton soient sèches, ce qui veut dire qu’on peut réutiliser le même tampon d’un jour à l’autre.
  • Rapport qualité/prix : avec une durée de vie de 10 ans, le coût d’une boîte de 8 tampons est très vite amortie, même pour les flux les plus abondant. Comme les bandes de coton sont rapides à sécher, 2 à 3 boîtes suffisent pour avoir un bon roulement (si vous vous changez toutes les deux heures et utilisez une autre protection la nuit).

Les points négatifs

  • Absence de traduction française : la notice d’utilisation est seulement écrite en anglais et en suédois.
  • Insertion : le tampon est assez sec, ce qui peut être un peu désagréable quand on doit l’introduire dans son vagin. Pour commencer, il est donc super important de prendre la bonne taille. Ensuite, il y a une solution toute simple pour contrer ce problème de sécheresse, c’est l’huile de coco ! Il suffit d’en mettre un peu sur le tampon pour faciliter l’insertion (vous verrez ça glisse tout seul).
  • Temps d’utilisation : comme toute protection menstruelle interne, il est conseillé de ne pas garder son tampon plus de 4 heures. Il faut donc se changer régulièrement au cours de la journée (tout comme avec un tampon jetable ou une cup).
  • Entretien : entre le rinçage, le lavage et la stérilisation, l’entretien des tampons réutilisables demande quand même un peu de temps et d’organisation. De plus, en machine, les tampons doivent être lavés à 60°C, ce qui n’est pas top d’un point de vue écologique. C’est pourquoi je préfère les laver à la main.
  • Taches : après le rinçage à l’eau froide, je lave les tampons à la main afin de les détacher un maximum (savon détachant So’Cup – 10% de réduction avec mon code affilié WHATWHAT10). Mais que ce soit à la main ou en machine, au fil des lavages il peut subsister quelques taches et surtout les tampons perdent peu à peu leur blancheur. En soi, ce n’est pas grave car les tampons sont propres, c’est juste une question d’esthétisme. Personnellement, les taches ne me dérangent pas, mais si vous voulez donner une seconde jeunesse à vos tampons, vous pouvez utiliser la méthode du percarbonate. Il vous suffit de faire tremper toute une nuit vos bandes de coton dans une bassine d’eau chaude avec 1 à 2 cuillères à soupe de percarbonate de sodium avant de les passer en machine. Ils devraient retrouver (presque) toute leur blancheur.

Tampon lavable ImseVimse – entre 20.50€ et 21.50€

5€ offerts
sur votre première commande Mademoiselle Bio dès 25€ d’achats
en entrant mon mail de parrainage lors de votre inscription admin@whatwhat.fr

〰 Liens affiliés 〰
〰 Produit offert 〰

avis-tampon-reutilisable-imsevimse

FAQ tampon lavable :
toutes les réponses à vos questions

Un tampon lavable est une protection menstruelle réutilisable qui convient à toute personne menstruée. Le tampon réutilisable s’utilise comme un tampon conventionnel, à l’exception que celui-ci ne se jette pas après utilisation. Le tampon hygiénique lavable ImseVimse est une bande de tissu en coton bio à laquelle est accrochée une ficelle.
La boîte ImseVimse de 8 tampons lavables pour flux léger est vendue à 20.50€, pour flux moyen elle est vendue à 21.00€ et pour flux abondant elle est à 21.50€.
Les tampons lavables ImseVimse ont une durée de vie d’environ 10 ans.
On roule le tissu sur lui-même (plus ou moins serré selon vos préférences) puis on enroule la ficelle autour de celui-ci. On coince la ficelle pour garder un bout qui dépassera comme pour un tampon traditionnel. Il faut ensuite introduire le tampon dans son vagin à l’aide de ses doigts. Le tampon doit se trouver à l’entrée du vagin, il ne doit pas être top loin pour rester accessible, ni trop près de l’entrée pour qu’il ne soit pas gênant.
Oui, il est possible d’ajuster la ficelle accrochée à la bande en coton. A vous de voir de combien de centimètres !
Non, c’est très facile. Vous pouvez serrer un maximum pour avoir un tampon bien compact, mais il n’y a pas d’obligation.
Oui les tampons lavables ImseVisme sont 100% hygiéniques car le tissu utilisé est certifié selon les normes sanitaires en vigueur.
Oui, le tampon réutilisable absorbe parfaitement le sang. Sa durée d’efficacité varie évidemment en fonction de votre flux. Pensez à choisir un tampon lavable correspond à votre flux : léger, moyen ou abondant.
Comme toute protection intravaginale, il est essentiel de ne pas garder le tampon lavable plus de 6 heures. L’idéal est de le changer toutes les 4 heures. Il est donc vivement conseillé de ne pas l’utiliser pour dormir.
Chez ImseVimse, on retrouve des tampons réutilisables pour flux léger, flux régulier et flux abondant. Si on change son tampon toutes les 4 heures et qu’on utilise une autre protection menstruelle la nuit, alors il faut en moyenne 4 tampons. Bien évidemment, plus votre flux est abondant, plus vous devrez vous changer et donc plus il vous faudra de tampons.
Les tampons réutilisables ImseVimse sont vendus par lot de 8.
Avant d’utiliser votre tampon lavable pour la première fois, il est nécessaire de le laver ou de le faire bouillir quelques minutes dans l’eau. Laissez-le ensuite sécher à l’air libre.
Après avoir retiré votre tampon, il est nécessaire de le rincer abondamment à l’eau froide. Évitez l’eau chaude qui est réputée pour cuire le sang et laisse donc des tâches brunâtres. Vous pouvez ensuite laver votre tampon à la main ou en machine entre 60°C et 90°C, dans un filet de préférence. Utilisez un savon ou une lessive non grasse afin de ne pas endommager l’absorption de la bande en coton (évitez le savon de Marseille). Il est recommandé de ne pas utiliser d’assouplissant, d’adoucissant ou de blanchissant. Après le lavage, il est conseillé de faire bouillir votre tampon pour enlever toute trace de savon puis de le laisser sécher à l’air libre ou bien de le mettre au sèche-linge à basse température.
Oui, vous pouvez tout à fait laver votre tampon ImseVimse avec le reste de votre linge, à condition de bien le rincer à l’eau froide au préalable.
Il faut compter environ une demi-journée pour faire sécher à l’air libre le tampon réutilisable. Mais vous pouvez tout à fait le mettre au sèche-linge, à basse température.
Il est possible qu’il reste quelques taches même après lavage, notamment après plusieurs mois d’utilisation. S’il n’y a rien de sale, cela ne reste pas très esthétique. Si vous souhaitez enlever ces taches naturellement, vous pouvez faire tremper votre tampon lavable (déroulé) dans de l’eau bouillante avec 1 ou 2 cuillères à soupe de percarbonate de soude pendant quelques heures (idéalement toute une nuit) après l’avoir rincé à l’eau froide et avant de le laver.
Tout comme un tampon jetable, des odeurs désagréables peuvent se dégager dues à la prolifération de bactéries vaginales si vous le garder trop longtemps.
Oui. Le tampon lavable peut être utilisé en toute situation comme un tampon conventionnel.
Un tampon réutilisable peut être utilisé dès les premières règles, et ce, même si vous êtes vierge. Il est quand même essentiel d’être à l’aise avec son corps pour bien placer son tampon.
Le tampon réutilisable peut tout à fait être utilisé, mais je recommande d’opter plutôt pour des culottes menstruelles.
Non. Le tampon réutilisable n’est adapté qu’en cas de règles. Utilisé pour les pertes blanches, le tampon risque d’empêcher les sécrétions vaginales de jouer leur rôle et de favoriser la sécheresse intime.
Non. Tout comme pour les sécrétions vaginales, le tampon réutilisable n’est pas recommandé pour le spotting.
Il est déconseillé d’utiliser un tampon lavable et toute autre protection intravaginale si vous souffrez de problèmes vaginaux. Il vaut mieux opter pour une serviette lavable ou une culotte menstruelle.
Comme toute protection intravaginale, le tampon lavable peut à la longue favoriser la sécheresse intime.
Non. Même inséré très profondément, le tampon ne risque pas de remonter ni de se balader dans votre corps.
Oui. Si vous avez besoin d’une double sécurité, vous pouvez utiliser un tampon réutilisable et une culotte menstruelle en même temps.
Oui. Le tampon est une protection menstruelle intravaginale alors que le stérilet est une contraception intra-utérine.
Que ce soit au travail, en voyage ou au restaurant, vous pouvez emporter avec vous vos tampons propres dans une pochette en tissu et mettre vos tampons usagés dans une pochette imperméable, préalablement rincés à l’eau froide si cela est possible.
Avec une durée de vie moyenne de 10 ans, un tampon réutilisable est largement plus économique qu’un tampon jetable.
Non, le tampon lavable ImseVimse s’insère dans le vagin avec les doigts. Cependant il existe un applicateur réutilisable chez Thinx (vendu à 56.90€).

Que pensez-vous des tampons réutilisables ?
Avez-vous déjà passé le cap des protections menstruelles zéro déchet ?
Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le liker
et à le partager !

9 Comments

  1. OK c’est hyper bien détaillé merci pour ce travail Justine mais je vais rester avec ma cup je suis très bien avec elle depuis 3 ans on vit une histoire d’amour…
    Les tampons semblent plus contraignant par rapport au lavage, à l’entretien contrairement à la cup.

  2. What What

    Ah ah, je suis d’accord avec toi, je trouve aussi que la cup c’est moins contraignant niveau entretien.
    Je prévois de faire un petit comparatif des protections menstruelles réutilisables pour que chaque personne puisse justement avoir un aperçu global des avantages et inconvénients de chacune ;)

    Bises

  3. Hello Justine !
    Top cet article, merci pour toutes cette mine d’infos.
    En ce qui me concerne je n’ai jamais été fan des tampons de base et depuis ma découverte des culottes de règles (ma 1ere rejeanne achetée grace a toi d’ailleurs ;) ) il n’y a rien encore qui pourrait me faire changer tant je trouve ca pratique et confort !
    Bises
    Corinne

  4. What What

    Merci :D
    Oui comme toi je préfère les culottes menstruelles, en termes de confort y a pas photo !

    Bises

  5. Bonjour !
    Article très complet et détaillé, merci !
    En revanche, à plus petite échelle, je propose également des tampons lavables sur mon site, fabriqué par moi-même dans des tissus bio, non-teintés et non-blanchis (risques minimums de produits néfastes dans la compo), testés et validés par un petit panel.
    C’était juste une petite précision par rapport au “premier (et seul à ce jour) tampon réutilisable” :)
    bonne journée !

  6. What What

    Hello,

    Oh mais je vais enlever ça direct alors !
    Je n’avais pas trouvé d’autres marques sur internet c’est pour ça.
    C’est cool que tu en proposes aussi ;)

    Bises
    Justine

  7. Salut !
    Tu fais bien de me le dire, il faut que je remette le nez sur le référencement du site ^^
    Merci pour la modif dans ton article ;)
    Bonne soirée !

  8. Bonjour,
    pour le moment je suis aux culottes de regles qui me vont très bien mais pour la baignade le problème se pose. Je me tate donc entre cette solution ou le maillot de bain adapté. J’étais une adepte de la cup mais avec le sterilet j’ai un peu la trouille ^^ et puis j’ai eu la sympathique découverte de la cup qui se remplie d’eau chloré dans un jacuzzi ça ne fait pas plaisir même si le soucis était au niveau de la cup et qu’il n’y a pas eu de débordement dans le jacuzzi. C’est dommage que la marque ne fasse pas de code promo par contre.

  9. What What

    Hello,

    Oui les culottes menstruelles ne sont pas adaptées à la baignade malheureusement, et les maillots de bain menstruels c’est plus pour le début et fin de règles en fait. Le mieux reste donc la cup ou le tampon !

    En effet, pas de code promo pour les tampons mais tu as 5€ offerts sur ta première commande Mademoiselle Bio sinon ;)

    Bises
    Justine

Write A Comment to What What

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.