Mina Storm, la naissance d’une lingerie body positive

La marque de lingerie Mina Storm a été créée fin 2015 par Chloé Bernard & Samantha Montalban, avec une véritable volonté de permettre aux femmes de libérer leur corps et leur esprit.

C’est parce qu’elle était elle-même complexée par les visuels retouchés des médias et des magazines, que Samantha a eu l’idée de créer une marque de lingerie body positive. En cherchant un soutien-gorge à la fois confortable et cool, elle s’est vite rendu compte que les nouvelles générations n’étaient pas du tout représentées dans ce secteur jouant plutôt sur la séduction.

Si le projet Mina Storm a commencé avec Samantha, celui-ci s’est concrétisé lorsque Chloé a rejoint l’aventure. Travaillant dans la finance, c’est tout naturellement que Chloé s’est intéressée au projet de start-up de Samantha. Après plusieurs discussions, et 6 mois de travail intense, les deux jeunes femmes sont finalement devenues associées pour donner vie à la marque que l’on connaît aujourd’hui.

Mina Storm, c’est donc l’association de deux femmes, deux caractères qui se complètent. Les fondatrices ont volontairement choisi un nom qui représente les femmes dans leur ensemble : à la fois douces, intuitives et créatives (comme le prénom Mina) mais aussi dynamiques, pétillantes et vaillantes (comme la tempête, storm en anglais).

En 2020, la marque a sorti sa toute première collection de culottes menstruelles, dont vous retrouverez mon avis dans mon comparatif de culottes de règles. Et les nouveautés ne s’arrêtent pas là, puisque la marque a de nombreux projets en tête, notamment la recherche de nouveaux ateliers, de nouvelles matières toujours plus durables et confortables.

INFO EXCLUSIVE : Mina Storm lance sa première gamme de no-bra-tops, un intermédiaire entre la brassière et le t-shirt pour être 100% no bra ! Le premier produit de la gamme (le top KIM) sortira le 23 juin !

Une marque éco–responsable

Mina Storm fait partie des marques qui se soucient véritablement de leur impact écologique et social. Choix des matières, provenance, production, Mina Storm a imaginé une charte très complète afin de répondre aux mieux aux enjeux sociaux et environnementaux de notre société.

Bien loin du greenwashing et du social washing (sustainable washing), Mina Storm ne surfe pas sur la vague de l’écologie, du bodypositivisme et de l’anti-racisme, elle agit concrètement et joue la carte de l’honnêteté.

Depuis sa création, elle a toujours revendiqué la diversité ! Les modèles Mina Storm se veulent 100% confortables. Ils sont donc pensés pour s’adapter à toutes. Les tailles vont du 34 au 46 pour les culottes et du 75 A au 110 F pour les soutien-gorge. Morphologie, âge, couleur de peau, pilosité, grain de peau (acné, cicatrices, vergetures), toutes les femmes sont montrées au naturel (aucune retouche photo) et sublimées par la marque. D’ailleurs, les fameuses #MinaGirls, ce sont des personnes de la vraie vie, des inconnues recrutées directement sur Instagram pour incarner l’esprit de la marque et permettre enfin à n’importe quelle femme de s’y identifier !

Et cette authenticité va bien au-delà des apparences puisque la marque s’efforce depuis toujours de proposer une lingerie respectueuse de la planète, des consommateurice.x.s et de toutes les personnes présentes tout au long de la chaine de production (du sourcing à la vente).

avis-lingerie-minastorm

Une lingerie en édition limitée

Pour Mina Storm, il était indispensable de s’éloigner du modèle traditionnel de production industrielle que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de fast-fashion, un véritable fléau écologique et social.

La fast-fashion (littéralement la “mode rapide”) est un système basé sur la surconsommation. Les vêtements sont fabriqués en série, avec des stocks réduits mais renouvelés tous les mois, voire plusieurs fois par mois, afin d’être proposés à très bas prix. Pour répondre toujours plus vite aux tendances et casser les prix, les marques de fast-fashion négligent la qualité de leurs produits et misent sur un marketing bien rodé afin de pousser toujours plus à l’achat (publicités omniprésentes, promotions à gogo).

100 milliards de vêtements vendus dans le monde chaque année

Pour proposer des prix défiant toute concurrence, les marques privilégient des matières peu couteuses, c’est-à-dire des fibres issues de l’industrie pétro-chimique, ni responsables ni durables, qui sont très nocives pour la santé et pour l’environnement. Elles se tournent également vers des ateliers de production à l’autre bout du monde, dans des pays pauvres comme le Bangladesh où la main d’œuvre est très peu chère et exploitée (salaires de misère, travail des enfants, horaires , bâtiments insalubres, etc.).

Pollution, exploitation humaine et mise en danger de la santé, la fast-fashion est une aberration.

En accord avec ses valeurs, Mina Storm a donc choisi de faire de la slow fashion en privilégiant une production éthique et responsable.
Elle propose ainsi des pièces de qualité en édition limitée avec un système de précommandes, afin d’éviter la surproduction. Les collections intemporelles sont renouvelées seulement deux fois dans l’année et quelques collections capsules sont créées au fil des saisons.

Et la marque fait bien évidemment attention au choix de ses matières premières, à leur provenance et à la fabrication de sa lingerie.

Composition & fabrication de la lingerie Mina Storm

La conception

C’est Samantha qui s’occupe de la direction artistique. Même si cela ne fait pas partie de sa formation initiale (marketing), Samantha est une véritable “éponge” comme elle le dit, et s’inspire donc directement de son quotidien, des tendances, de la nature ou encore de ses lectures pour concevoir la lingerie Mina Storm.

En ce moment, elle est très sensible à l’alimentation vivante, elle s’imprègne donc de cet univers pour penser une toute nouvelle collection qui pourrait par exemple intégrer des fruits dans les imprimés. Après avoir élaboré des planches d’inspirations et les briefs nécessaires, elle travaille main dans la main avec des stylistes, modélistes et graphistes pour définir les futurs produits et imprimés.

Les matières utilisées pour la lingerie Mina Storm

La marque fait de son mieux pour trouver le juste milieu entre confort, design et écologie. C’est pourquoi elle s’est tourné vers des fibres naturelles comme le coton biologique ou encore recyclées dès que cela était possible. Toutes les matières sont certifiées Oeko-Tex (GOTS pour le coton) afin de garantir des sous-vêtements qui respectent un maximum notre corps. Les origines sont majoritairement européennes, ainsi la marque limite considérablement son impact environnemental.

  • Coton – Origine Turquie (tricoté et teint au Portugal) – biologique Certifié GOTS ou certifié Oeko-Tex
  • Elasthanne – Origine Espagne & Portugal – Certifié Oeko-Tex
  • Polyamide – Origine Espagne – Certifié Oeko-Tex
  • Polyester (matière irisée) – Origine Espagne – Certifié Oeko-Tex (la marque souhaite passer à 100% en polyester recyclé d’ici 2022)
  • Ecoyarn / Polyester recyclé (tulle) – Origine diverse – Matière recyclée à base de déchets industriels inutilisés et qui auraient été directement détruits ou enfouis. 
  • Elasthanne recyclé – Origine Italie – Certifié GRS
  • Bijou en Zamak – Origine France – Certifié Oeko-Tex

Rappel concernant le label GOTS

Global Organic Textile Standard (GOTS) est un label qui certifie la qualité, la non-toxicité, le respect de l’environnement et l’éthique d’un produit textile. Pour être labellisé GOTS, le produit doit également être composé au minimum de 95% de fibres biologiques. Si ce label est le plus exigeant qui existe, c’est parce qu’il garantit l’absence d’OGM, de produits chimiques nocifs pour le corps et la planète mais aussi des conditions de travail dignes pour les ouvrier.ère.x.s.

Rappel concernant le label OEKO-TEX

Oeko-Tex est un label qui certifie l’absence de substances nocives et irritantes pour la peau d’un produit textile ou d’un tissu. Les produits/tissus labellisés Oeko-Tex sont donc exempts de pesticides, bisphénol A, perturbateurs endocriniens, métaux lourds, phtalates et de bien d’autres produits toxiques et dangereux pour la santé. Il existe différents degrés de labellisation, la classe 1 étant la plus exigeante puisqu’elle certifie des produits destinés à être portés par les bébés et les enfants.

La confection

C’est à des façonniers marocains et tunisiens que la marque a décidé de faire confiance pour la confection de ses produits. Si Mina Storm a choisi le Maroc et la Tunisie, c’est parce que ces deux pays sont reconnus pour leur grand savoir-faire en matière de production de lingerie : qualité, finitions, précision, détails.

Et comme il s’agit de pays proches de la France, cela permet à la marque de limiter son empreinte carbone. La proximité des ateliers permet également à la marque de s’assurer des bonnes conditions mises en place pour les travailleur.se.x.s.

La marque a aussi fait le choix d’un atelier (Maroc) engagé auprès d’une association locale de réinsertion professionnelle afin d’offrir une formation diplômante aux femmes dans le besoin.

Une fois les matières fabriquées, elles sont expédiées dans les ateliers partenaires de la marque au Maroc et en Tunisie. Ces ateliers s’occupent ensuite de découper et d’assembler les différentes pièces afin de renvoyer “la production” en France dans l’atelier logistique de Mina Storm où les pièces seront emballées.

L’expédition

Toutes les commandes sont donc expédiées depuis un entrepôt basé en France. Les produits y sont soigneusement emballés dans des sachets unitaires (mesures sanitaires obligatoires) fabriqués à base de canne à sucre et non de plastique comme on pourrait le croire.

L’entièreté du packaging Mina Storm est donc recyclable, du carton d’envoi, au hangtag (étiquette) en passant par la carte personnalisée (tous deux certifiés FSC et/ou recyclés).

La marque a fait le choix de limiter au maximum ses emballages (dans la mesure du possible puisque la lingerie fait partie d’une certaine catégorie de produits) et c’est tout à son honneur.

Mon avis sur la lingerie Mina Storm

avis-minastorm-lingerie

L’ensemble de lingerie Plumetis-Saturne

La première fois que j’ai jeté un œil à la collection Mina Storm, je n’ai pas été hyper emballée par les modèles proposés et notamment les brassières traditionnelles. Pour tout vous dire, dans mon adolescence j’ai pris énormément de poids d’un coup et notamment au niveau des seins. Je suis rapidement passée d’un bonnet B à un bonnet E/F et ça a été une longue souffrance. A cette époque, je n’avais d’autre choix que de porter des brassières ni sexy ni élégantes. Et puis à 17 ans, ça a été la libération lorsque j’ai fait une réduction mammaire pour passer à un 90 D. Bref, les brassières et moi c’est une histoire compliquée.

Alors quand j’ai découvert que la marque proposait aussi des ensembles plus glamour comme la lingerie Plumetis-Saturne, j’ai tout de suite été conquise. Et mon enthousiasme ne s’est pas essoufflé quand j’ai pu porter cet ensemble pour la première fois. Avec le tulle noir magnifique, les petites broderies en forme de planète et le jeu de transparence, je suis clairement séduite !

Fiche technique

  • Tulle brodé (79% polyamide 29% élasthanne) certifié Oeko-Tex
  • Fond de culotte en coton certifié Oeko-Tex
  • Petit bijou doré à l’or fin
  • Conception parisienne
  • Fabriquée au Maroc

Le soutien-gorge a été une véritable surprise. Bien qu’on ait affaire à une brassière, les lignes graphiques de ce modèle qui soulignent parfaitement la poitrine créent l’illusion d’un soutien-gorge triangle, mettant en valeur un joli décolleté en V. La forme est à la fois féminine et sexy, et le confort est lui aussi au rendez-vous !

Le tissu est léger, pas du tout irritant, et la coupe est bien pensée puisque la poitrine est parfaitement englobée et maintenue sans être écrasée. La bande sous poitrine a une longueur parfaite et ne serre pas du tout, mais elle a tendance à rouler un peu sur elle-même au bout d’un moment. Les bretelles réglables sont un véritable avantage et me permettent de remonter mes seins comme j’en ai envie, sans pour autant avoir les épaules coupées. Le dos est lui aussi superbe avec ces doubles bretelles. Le seul petit bémol c’est l’arrière du soutien-gorge qui dépasse généralement de mes débardeurs, car pour avoir un bon maintien, je règle les bretelles au maximum.

Depuis que j’ai testé cette brassière Mina Storm Tamara, je ne peux plus m’en passer. L’alliance du design et du confort est si incroyable que ce soutien-gorge est devenu ma pièce de lingerie préférée. Au fil des heures, peu importe mon activité, ma poitrine reste en place et ça c’est un réel bonheur !

Pour mon 90 D, j’ai pris une taille T4.

Pour ce qui est de la culotte Valentina, je dois avouer que j’ai également été agréablement surprise. Celle-ci est très glamour, avec sa coupe échancrée et ses petits liens qui viennent se poser délicatement sur les courbes des hanches. Ce modèle de culotte est très sexy mais aussi agréable à porter.

J’avais un peu peur que la culotte se détériore à cause du tissu fragile, mais même si le tulle est léger, il n’en reste pas moins très résistant. Je suis également heureuse que la marque ait pensé à mettre un fond de culotte en coton, car en plus d’être plus confortable, c’est surtout plus sain pour cette zone. Pour ne pas me sentir trop saucissonnée par les liens, j’ai choisi de prendre une taille au-dessus de ma taille habituelle, et franchement ça change tout. Après, on reste sur de la “ficelle” donc, si comme moi, vous avez des poignées d’amour, vous aurez quand même quelques marques sur la peau, mais rien de rédhibitoire en ce qui me concerne.

avis-lingerie-coton-minastorm

L’ensemble de lingerie Flora-Anna

Après avoir testé l’ensemble sexy de Mina Storm, j’avais envie d’essayer un ensemble plus casual et j’ai donc jeté mon dévolu sur l’ensemble Flora-Anna en noir, parce qu’évidemment je ne jure que par cette couleur comme vous avez pu le constater (oui j’ai dit que le noir était une couleur, yakoi ?!)

Etant en amour pour la lingerie Plumetis-Saturne, j’avais beaucoup d’attentes en ce qui concerne cet ensemble. Avec une lingerie entièrement en coton biologique, je peux vous dire que j’attendais la marque au tournant sur la coupe et le confort. Spoiler Alert : c’est un sans faute ! Il n’y a pas de mot assez fort pour exprimer ma joie face au confort de cet ensemble. Le coton est d’une douceur incroyable. En touchant la fibre, j’avais l’impression d’avoir affaire à du Modal, c’est pour dire. On dirait une caresse, mieux, une plume sur la peau. Je tiens à préciser également que sur ces modèles il n’y a pas d’étiquette car tout est directement imprimé sur le tissu, c’est donc doublement agréable.

Fiche technique

  • Coton bio (93%) certifié GOTS et élasthanne (7%) certifié Oeko-Tex
  • Petit bijou doré à l’or fin
  • Conception parisienne
  • Fabriquée en Tunisie (brassière) et Maroc (culotte)

J’ai de nouveau craqué pour une brassière qui ne ressemble pas à une brassière traditionnelle. Même si la forme triangle n’est pas la plus adaptée aux fortes poitrines, je savais que Mina Storm ferait des merveilles. Et j’avais raison, puisque la coupe est parfaite !

Le petit anneau doré, en plus d’ajouter une touche design, vient galber la poitrine, créant ainsi un très joli décolleté. Il permet également d’éviter aux seins de se faire la malle, d’autant plus que les miens ont pour habitude de graviter vers le centre. Bien que les coutures soient plus épaisses sur ce modèle que celui en tulle, le confort est indescriptible. Les bretelles, toujours réglables, s’adaptent encore mieux à mon corps, puisque je n’ai pas besoin de les remonter au maximum pour avoir un super maintien. Comme sur l’autre modèle, j’ai noté que le derrière du soutien-gorge dépasse de mon débardeur et que la bande sous poitrine s’enroule un peu sous les seins.

Une fois de plus, Mina Storm tape dans le mille avec ce soutien-gorge Flora qui met en valeur la poitrine tout en restant ultra confortable !

Pour mon 90 D, j’ai pris une taille T4 (en me basant sur la lingerie plumetis-saturne), mais une taille T2+ serait plus adaptée.

Pour ce qui est de la culotte Mina Storm en coton, c’est un véritable bonheur. Je la trouve parfaitement coupée et taillée. La culotte est légèrement échancrée, mais je la trouve bien couvrante quand même. Le tissu est franchement super doux sur la peau. Les coutures et élastiques sont fins donc c’est très agréable, ça ne compresse pas et ne laisse pas trop de marques. J’ai bien suivi le guide et pris une taille au-dessus de ma taille habituelle, et c’est impeccable. Bref, je suis fan de cette petite culotte Anna !


Comme vous pouvez vous en douter, je suis véritablement conquise par la marque Mina Storm. J’avais beaucoup d’a priori sur la marque, mais ça c’était avant de la tester et d’en savoir plus sur la conception de cette lingerie éco-responsable ! Honnêtement, le succès de la marque est amplement mérité, et je comprends maintenant pourquoi tout le monde parle de Mina Storm.

10% de réduction
sur votre commande Mina Storm avec le code
WHATJUNE10

〰 Code & liens Mina Storm affiliés 〰
〰 Produits offerts 〰


Que pensez-vous de la lingerie Mina Storm ?
Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le liker ♡, le commenter et le partager !

Write A Comment to What What

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It