Qu’est‐ce que le microblading ?

Microblading vs Microshading

Le microblading est une technique asiatique de pigmentation naturelle et semi-permanente qui permet de restructurer des sourcils clairsemés voire inexistants. Aussi appelé technique 6D, le microblading permet ainsi d’étoffer les sourcils, en leur donnant un aspect plus épais.

Contrairement à la pigmentation de sourcils dite “microshading”, qui vient remplir le sourcil en fondant le pigment de sorte à obtenir un rendu plus flouté, le microblading est une technique de micro-pigmentation qui vient imiter les poils du sourcil, ce qui donne un résultat plus proche du sourcil naturel.

A l’aide d’une lame, composée de plusieurs aiguilles, on vient donc redessiner poil par poil le sourcil. On parle de pigmentation semi-permanente, car la lame ne pénètre la peau que de façon superficielle, à environ 0,3 mm sous l’épiderme.

phiblade phibrows microblading

Pour qui et pour combien de temps ?

Le microblading peut être réalisé sur n’importe quelle couleur de peau, à n’importe quel âge, et peu importe l’état des sourcils ! Il est évidemment essentiel de faire un état des lieux de votre santé avec votre praticienne avant de réaliser cette pigmentation pour écarter tous risques d’allergies ou pire encore.

Comme pour toute micro-pigmentation, il est nécessaire de prévoir une retouche au bout d’un mois, car les pigments, en se stabilisant, s’estompent quelque peu. Une fois la retouche terminée, vous pouvez profiter de votre microblading pendant 6 à 12 mois.

Les résultats sont durables, mais varient d’une personne à une autre selon le type de peau, mais également l’entretien apporté après la séance, et dans les mois qui suivent.
Pour maintenir la pigmentation, il est conseillé d’hydrater vos sourcils chaque jour, et de ne pas hésiter à les protéger du soleil pendant une exposition prolongée. Libre à vous de faire ensuite une retouche au bout de 6, 8 ou 12 mois ! Si vous aimez les sourcils naturels, vous attendrez que les pigments s’estompent un maximum et si au contraire vous préférez avoir un résultat plus intense, vous pourrez faire une retouche plus tôt.

Ma quête des sourcils parfaits avec le microblading

Il y a 4 ans j’avais fait une pigmentation de sourcils à L’Atelier du Sourcil, que j’avais entretenue pendant un peu plus de 2 ans. La technique utilisée était du microshading, et si je n’ai pas voulu réitérer cette expérience, c’est que je me suis aperçue que la pigmentation, même au bout de 2 ans, ne s’était pas estompée (on se demande donc ce qu’il y a dans ces pigments). Et en plus, la couleur a vraiment très mal vieillie…

Que ce soit le microshading ou le microblading, il est donc très important de se renseigner un minimum sur la qualité de la prestation et ne pas choisir le premier institut venu. De mon côté, je n’ai pas eu à chercher puisque je confie déjà l’épilation de mes sourcils à ma merveilleuse esthéticienne Miss Delph, chez qui j’avais d’ailleurs réalisé un rehaussement de cils de folie.

Je vous recommande 10000x Delphine pour sa conscience professionnelle, son sens du détail, son respect rigoureux de l’hygiène mais aussi pour sa bienveillance et surtout sa bonne humeur contagieuse !


Miss Delph Beauté
14 rue des Mélèzes – 34080, Montpellier
06.62.13.48.76

Un microblading 100% vegan

Les produits utilisés par Delphine sont choisis avec soin, et cela ne m’étonne pas d’elle, vu son professionnalisme !

Les outils utilisés pour le microblading viennent de Phibrows, une enseigne bruxelloise de renom dans le domaine de la beauté des sourcils. Les pigments (dans un contenant stérile) viennent de Perma Blend, ils sont d’origine minérale et sont tous certifiés vegan et cruelty free. C’est Tina Davies qui a développé cette gamme car elle souhaitait proposer des pigments au plus proche de la réalité et stables dans le temps.

Composition des pigments : Aqua, Glycerin, Rosin, Hamamelis Virginiana, Isopropyl alcohol, DMDM Hydantoin*
Liste des pigments de la gamme Perma Blend : CI 77891, 21095, 11740, 12477, 77266, 77492, 12475
*Composition vérifiée sur La vérité sur les cosmétiques (en gras les ingrédients controversés)

Et pour faciliter la cicatrisation, Delphine s’est tournée vers Hustle Butter Deluxe, une marque de soins naturels, bio et vegan spécialiste de l’entretien des tatouages, dont voici la composition :

Butyrospermum Parkii (Shea) Fruit Butter, Mangifera Indica (Mango) Seed Butter, Aloe Barbadensis Leaf Extract Butter, Caprylic/Capric Triglyceride (Fractionated Coconut Oil), Helianthus Annuus (Sunflower) Oil, Oryza Sativa (Rice) Bran Oil, Rosmarinus Officinalis (Rosemary) Leaf Extract, Camelia Sinensis (Green Tea) Extract, Tocopherol Acetate, Mint Arvensis Essentiel Oil, Essence of Papaya & Coconut*
*Composition vérifiée sur La Vérité sur les cosmétiques (en gras les ingrédients controversés)

Ma 1ère séance de microblading

Pour un microblading réussi, il est fondamental de tracer la ligne des sourcils, et de ce côté là, j’ai été agréablement surprise de la précision de Delphine. A l’aide d’un compas, elle a pris plusieurs mesures afin de dessiner au crayon une ligne de sourcils parfaitement symétrique. Elle m’a même fait faire quelques grimaces pour vérifier que la ligne était impeccable, moment assez drôle !! Elle est ensuite venue tracer des pointillés avec un feutre afin de suivre facilement le modèle de la ligne lors de la pigmentation, tout en effaçant l’encre et le crayon au fur et à mesure.

La séance a duré à peu près 1h30, mais c’est finalement la préparation qui a été le plus long. Delphine n’a passé que 15 minutes (2 passages) sur chacun de mes sourcils, avec une pause de 5 minutes à chaque fois, le temps de laisser les pigments imprégner la peau.

Est-ce que j’ai eu mal ? Nous ne sommes pas toutes égales face à la douleur, mais pour ma part j’ai trouvé le passage du scalpel très supportable. Je trouve que le microblading fait largement moins mal que le microshading. Pour tout vous dire, ce qui a été douloureux pour moi, c’est la pose du pigment. J’ai senti des picotements et une sensation d’échauffement intense, mais cela n’a duré qu’une minute, donc pas de quoi hurler à la mort :D

Une fois la séance terminée, Delphine a appliqué une noisette de crème sur les sourcils et m’a expliqué toutes les précautions à prendre pour l’entretien de la pigmentation avant la retouche :

  • Tapoter doucement les sourcils avec un mouchoir s’il y a un peu de liquide qui s’écoule
  • Ne pas mouiller et ne pas utiliser de nettoyant pendant une semaine
  • Ne pas maquiller pendant une semaine
  • Appliquer une noisette de crème matin et soir sans frotter
  • Éviter les activités qui pourraient altérer la pigmentation (même le ménage à cause de la poussière, quel dommage ! haha)
  • Ne pas enlever les croûtes (je vous jure c’est le plus dur)

Quelques jours après la séance, des croûtes ont commencé à se former et les premières démangeaisons sont arrivées. Pendant la période de cicatrisation les pigments se sont estompés peu à peu comme prévu, d’où la nécessité de faire une retouche au bout d’un mois. Je ne vais pas vous mentir, la cicatrisation a été un désastre pour moi car j’ai eu une éruption cutanée (qui n’est pas due au pigment) au-dessus des sourcils et sur tout le front pendant 2 bonnes semaines. Heureusement, avec une bonne cure de gel d’aloe vera, d’huile essentielle de Tea Tree et de compléments alimentaires de Bardane, j’ai réussi à réparer ma peau !

Microblading avant/après

Je suis vraiment très heureuse du résultat de ce microblading. Je trouve que la différence entre le poil et le pigment est vraiment imperceptible, même quand on s’approche de mon visage.

Résultat de ma 1ère séance de microblading

Résultat final du microblading après la retouche

Après cicatrisation, on voit que le pigment s’est estompé et est un peu plus diffus. Cela est dû en globalité à mon ancienne pigmentation et à ma cicatrisation difficile (j’ai eu énormément de croûtes donc j’ai perdu plus de pigments). Une troisième petite retouche sera nécessaire dans quelques mois pour un résultat parfait, mais je suis déjà conquise !

Avant/après Microblading (Mai / Juillet)

Le résultat du microblading est vraiment naturel, on ne se doute pas une seconde que j’ai une pigmentation. Pourtant, mes sourcils paraissent bien plus foncés et plus épais !

Microblading – 280€ – Institut de beauté Miss Delph


Que pensez-vous de cette technique de micro-pigmentation ?
Vous préférez les sourcils au naturel ou plutôt maquillés ?

2 Comments

  1. Je connais depuis un moment cette technique et c’est vrai que j’aimerais beaucoup m’y mettre. J’ai pourtant des sourcils fournis mais j’ai un sourcil plus fin que l’autre, j’ai utilisé des produits pour faire repousser mais cela ne marche pas. J’adore l’effet naturel et c’est un bon moyen pour intensifier son regard et combler certains trous et donc ne plus utiliser de crayon. Ce qui me rebute encore pour le moment c’est le prix mais je comprend tout à fait l’investissement pour un travail de qualité. C’est à réfléchir…

    • What What Reply

      Hello Pauline,

      Tu as utilisé quoi comme produit pour les faire repousser ?
      C’est vrai qu’avec la pigmentation, tu es tranquille, plus besoin de te maquiller, c’est vraiment pour ça que je l’ai fait, en plus d’intensifier mon regard.
      Je suis d’accord c’est pas donné. Là où je vais tu peux payer en plusieurs fois heureusement, mais ça reste un budget donc comme tu dis il vaut mieux réfléchir avant de sauter le pas.

      Bises
      Justine

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.